Un Boeing 757 d’ECAir saisi à Paris Charles de Gaulle

Boeing 757-200 d'ECAir - © Pascal Maillot / Planspotters http://www.planespotters.net/Aviation_Photos/search.php?tag=Pascal+MAILLOT

Un des deux Boeing 757-200 d’ECAir Equatorial Congo Airlines a été saisi à Paris la semaine dernière, dans le cadre d’une procédure judiciaire à laquelle la compagnie aérienne se dit étrangère.

Dans un communiqué, la compagnie du Congo-Brazzaville a indiqué que « le 11 avril 2015, un B757-200 immatriculé HB-JJE appartenant à ECAir, a fait l’objet d’une saisie à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle » .

Cette saisie a été ordonnée par la Cour de Cassation de Paris le 18 mars dans le cadre d’une procédure judiciaire opposant l’homme d’affaires François Odzali à l’État congolais (qui détient la compagnie aérienne), selon la lettre du Continent.

ECAir a vivement réagi, considérant cette saisie « comme manifestement illégale » car « basée sur un jugement opposant des tiers autres qu’ECAir » . La compagnie « fera valoir ses droits en justice pour faire mainlevée de cette saisie et afin d’obtenir réparation du préjudice subi dans un bref délai » .

« Nos avocats sont à pied d’œuvre afin de récupérer le Boeing 757-200 et qu’il puisse regagner la flotte d’Equatorial Congo Airlines, constituée de sept aéronefs desservant une dizaine de destinations au départ de Brazzaville (Pointe-Noire, Ollombo, Cotonou, Douala, Bamako, Dakar, Libreville, Kinshasa, Paris, Dubaï, Bruxelles) » , a ajouté la compagnie aérienne.

Malgré cette affaire qui la prive d’un de ces appareils, ECAir entend « poursuivre son développement » : elle ouvrira « prochainement » une troisième ligne intercontinentale (Beyrouth), et de nouvelles destinations régionales (Luanda, Abidjan, Yaoundé, Bangui, N’Djamena).

Lancée en 2011, ECAir assure jusqu’à 138 vols hebdomadaires avec une flotte composée d’appareils loués auprès de la compagnie Suisse PrivatAir, comprenant 3 Boeing 737-300/700, 2 Boeing 757-200, 1 Boeing 767-300 et 1 Beechcraft 90 pour les vols privés.

La saisie opérée sur un appareil d’ECAir est la deuxième de ce genre cette année : en février 2015, un Boeing 777 de la République du Gabon avait été saisi sur l’aéroport de Paris Orly, occasionnant une crise diplomatique entre Libreville et Paris.

> Plus d’actualités sur ECAir

Crédit photo : Boeing 757-200 d’ECAir – © Pascal Maillot / Planspotters

…….

Laissez un commentaire