Un Airbus A320 d’Asiana sort de piste à l’atterrissage : 18 blessés légers

 

Airbus A320 d'Asiana Airlines après son atterrissage raté sur la piste d'Hiroshima au Japon le 14 avril 2015 - source : twitter

Un Airbus A320 de la compagnie Sud-Coréenne Asiana Airlines est sorti de piste mardi lors de son atterrissage à Hiroshima au Japon, occasionnant 18 blessés légers selon la compagnie aérienne. Il s’agit du second atterrissage raté pour Asiana en moins de deux ans.

Le vol OZ162 d’Asiana Airlines à destination d’Hiroshima a décollé à 18h34 de l’aéroport de Séoul Incheon le 14 Avril 2015. Alors qu’il effectuait son atterrissage à Hiroshima à 20h05,  l’avion a dérapé sur la piste et a réussi à s’arrêter, a indiqué la compagnie aérienne.

Il y avait 73 passagers et 8 membres d’équipage à bord, soit 81 personnes au total. Parmi les passagers se trouvaient 46 Japonais, 9 Chinois, 8 Sud-Coréens, 2 Canadiens, 2 Suédois, 2 Américains, 1 Philippin, 1 Russe, 1 Vietnamien, et 1 Singapourien.

Selon Asiana Airlines, 18 passagers auraient des blessures mineures et ont été traités en conséquence dans des hôpitaux de la région. Les autres passagers ont quitté l’aéroport et ont gagné leur destination finale.

L’appareil, un Airbus A320 immatriculé HL7762 (msn 3244), a subi des dommages considérables au niveau de l’aile gauche et du moteur n°1. Il avait été livré neuf à Asiana Airlines il y a moins de huit ans, en octobre 2007.

Suite à l’accident, la piste d’atterrissage a dû être fermée et certains vols ont été déroutés.

Les facteurs qui ont contribué à cette sortie de piste ne sont pas encore déterminés. La compagnie dit étudier « la cause précise de l’incident et des blessures » et « coopérer pleinement à l’enquête avec tous les organismes gouvernementaux associés » . Elle a mis en place une cellule de crise à son siège de Séoul « pour faciliter cette coopération » et envoie sur place des enquêteurs.

Selon la presse locale, l’antenne ILS, située 325 mètres avant le seuil de piste, aurait été trouvée détruite, ce qui semblerait indiquer un atterrissage trop court. Il est également rapporté que l’avion aurait touché la piste avec sa queue au moment de l’atterrissage.

Les données météo indiquent qu’il y avait une faible pluie, un vent de deux noeuds et une légère brume au moment de l’accident, avec une visibilité de 4.000 mètres.

Selon la compagnie, le commandant de bord a accumulé 8.223 heures de vol, le copilote 1.583 heures.

C’est la deuxième fois en l’espace de moins de deux ans qu’un avion d’Asiana Airlines rate son atterrissage : le 06 juillet 2013, un Boeing 777-200ER assurant le vol OZ214 en provenance de Séoul s’était écrasé à l’aéroport de San Francisco, en percutant une digue située à l’entrée de la piste. Sur les 307 passagers, 3 ont péri et 180 ont été blessés. L’enquête menée par le National Transportation Safety Board (NTSB) américain avait notamment pointé du doigt la responsabilité de l’équipage. Asiana avait modifié la formation des pilotes après l’accident.

> Plus d’actualités sur Asiana Airlines

Airbus A320 d'Asiana Airlines après son atterrissage raté sur la piste d'Hiroshima au Japon le 14 avril 2015 - source : ASN

Airbus A320 d’Asiana Airlines après son atterrissage raté sur la piste d’Hiroshima au Japon le 14 avril 2015 – source : ASN

…….

Laissez un commentaire