Mitshubishi Aircraft retarde le premier vol du MRJ, mais pas la première livraison

MRJ90 - © Mitsubishi Aircraft

MRJ90 – © Mitsubishi Aircraft

Nouvelle déconvenue pour le premier avion de ligne japonais depuis 40 ans : Mitsubishi Aircraft a annoncé vendredi un retard de plusieurs mois pour le premier vol du MRJ. Toutefois le constructeur maintient le calendrier pour la première livraison.

 

Le vol inaugural du MRJ, qui était prévu jusqu’à présent pour le second trimestre, est reporté en « septembre ou octobre de cette année » , a indiqué Mitsubishi Aircraft le 10 avril.

L’avionneur justifie ce retard pour « intégrer pleinement dans le premier appareil de la flotte d’essai les résultats des différents tests au sol et les retours d’expérience associés » . Il prévoit ensuite « un programme d’essais intensif » pour permettre à la première livraison d’avoir lieu au deuxième trimestre 2017, comme il s’y est engagé.

Il s’agit néanmoins d’une nouvelle déception concernant le MRJ, qui a déjà subi trois reports successifs et presque quatre ans de retard : le premier vol était initialement prévu pour le 2e trimestre 2012 et la première livraison pour le 1er trimestre 2014.

Toutefois le constructeur se veut rassurant, soulignant que les essais statiques sur le premier appareil d’essai et la fabrication du second  « progressent normalement » . Ce deuxième prototype doit prendre les airs au 4e trimestre de cette année. Au total, la flotte d’essai comprendra cinq exemplaires.

Le premier prototype, un MRJ90, a effectué son roll-out en octobre 2014. La première mise en route d’un de ses deux moteurs Pratt & Whitney PW1200G Pure Power a eu lieu en janvier 2015.

Outre l’annonce d’un nouveau retard, Mitsubishi Aircraft et sa maison mère Mitsubishi Heavy Industries (MHI) indiquent également mettre en place une nouvelle organisation pour gérer la transition entre la phase de développement et celle d’industrialisation.

Rappelons que le MRJ vise le marché des avions régionaux de moins de 100 places dits « de nouvelle génération » . Deux versions sont proposées, de 78 et 92 places, cette dernière devant entrer en service en premier. L’appareil concurrence le C-Series du Canadien Bombardier, dont le développement est également en retard, et les E/E2-Jets du Brésilien Embraer. La Russie et la Chine veulent également percer sur ce marché, avec le SSJ100 de Sukhoï et l’ARJ21 de COMAC.

Mitsubishi a enregistré 223 commandes fermes pour le MRJ, dont la dernière en date est celle de Japan Air Lines pour 32 exemplaires. Le constructeur détient en outre 284 options.

> Plus d’actualités sur le MRJ

– Vidéo : les débuts du MRJ –

 …….

Laissez un commentaire