Qatar Airways accuse Delta de faire voler des « avions pourris »

Akbar Al Baker, le directeur général de Qatar Airways - © Airbus

Akbar Al Baker, le directeur général de Qatar Airways – © Airbus

Le PDG de Qatar Airways, Akbar Al Baker, a démenti lundi que sa compagnie était subventionnée par le gouvernement du Qatar comme l’accusent notamment ses rivales Américaines. Il a contre-attaqué en déclarant que Delta Air Lines faisait voler « des avions pourris » .

 

Akbar Al Baker a indiqué le 16 mars depuis Doha que les sommes versées par l’Etat du Qatar sous forme de participation à sa compagnie aérienne sont « légitimes » , ajoutant au passage que ses avions sont beaucoup plus respectueux de l’environnement que ceux de Delta.

« Je pense que Monsieur Anderson (le PDG de Delta, ndlr) ne connaît pas la différence entre participation et subvention. Nous n’avons reçu aucune subvention » , s’est défendu le patron de Qatar Airways. « L’Etat du Qatar est propriétaire de Qatar Airways et tous les fonds versés dans la compagnie aérienne le sont en tant que participation, ce qui est légitime » .

Ses propos interviennent alors que les compagnies aériennes du Golfe essuient de vives critiques en Europe et aux Etats-Unis où elles sont accusées de « concurrence déloyale » .

En particulier, l’affrontement avec American Airlines, Delta Air Lines et United Airlines culmine depuis le 05 mars, quand les trois transporteurs Américains ont remis au gouvernement des Etats-Unis un rapport de 55 pages expliquant que les compagnies du Golfe ont reçu 42 milliards de dollars de subventions « inéquitables » de leur Etat respectif depuis 2004. Ce rapport n’a toujours pas été rendu public.

Les trois majors Américaines considèrent que ces milliards de subventions résultent en une distorsion de concurrence, « au sérieux détriment de l’emploi aux Etats-Unis » . Elles ont demandé à Washington de reconsidérer les accords aériens avec les Emirats Arabes Unis et le Qatar afin de limiter la concurrence des compagnies du Golfe.

Depuis, l’escalade verbale semble sans limite. Ainsi, toujours le 16 mars, le patron de Qatar Airways, qui s’exprimait lors d’une conférence sur les arts, a estimé que Delta faisait voler des « avions pourris » . « Je suis ravi que Richard Anderson ne soit pas présent. Pour commencer, nous ne faisons pas voler des avions pourris qui ont 35 ans d’âge. La flotte de Qatar Airways est âgée en moyenne de 4 ans et 1 mois » , a déclaré Akbar Al Baker.

Boeing 757-200 de Delta Air Lines - cc wikimedia

Boeing 757-200 de Delta Air Lines – cc wikimedia

Selon nos recherches, le plus vieil appareil de la flotte de Delta Air Lines est un Boeing 757-200 (msn22819, immatriculé N612DL) livré en octobre 1985 (il y a donc un peu moins de trente ans). Le parc aérien de la compagnie Américaine est âgé en moyenne de 17,1 ans, indique la base de données Airfleets.

A contrario, le patron de Qatar Airways a indiqué que sa compagnie avait massivement investi pour disposer d’une flotte « ultra-moderne » , s’assurant ainsi d’être « le plus petit contributeur aux émissions de CO2 » .

Delta Air Lines ne s’est montrée avare en amabilités du même genre. Le mois dernier, son patron, Richard Anderson, avait rendu furieux les compagnies du Golfe, en suggérant qu’elles étaient liées aux attentats du 11 Septembre 2001 à New York en raison de la nationalité des pirates de l’air qui provenaient de cette partie du monde.

> Plus d’actualités sur Qatar Airways

> Plus d’actualités sur Delta Air Lines

…….

Laissez un commentaire