Emirates double la mise pour l’A380neo, reparle d’A350

3 Airbus A380 d'Emirates sur l'aéroport de Dubai - © Emirates

3 Airbus A380 d’Emirates sur l’aéroport de Dubai – © Emirates

Jusqu’où ira Emirates pour inciter Airbus à lancer une version remotorisée et améliorée de l’A380 ? La compagnie de Dubai s’est dite prête jeudi à commander jusqu’à 200 A380neo si Airbus décidait de lancer ce programme. Elle double ainsi la mise par rapport à ses précédentes annonces où elle évoquait plutôt 100 exemplaires. Par ailleurs, elle s’intéresse de nouveau à l’A350 XWB, en concurrence toutefois avec le 787 Dreamliner de Boeing.

 

Emirates mène actuellement des « discussions intensives » avec Airbus à propos d’un futur A380neo, selon son président, Tim Clark, qui s’exprimait le 05 mars pendant le salon ITB à Berlin.

Le patron de la compagnie, qui est le premier client de l’actuelle version du super Jumbo d’Airbus avec 140 A380 commandés dont 58 sont en service à ce jour, a aussi indiqué qu’il pourrait s’engager pour un nombre record d’A380neo, évoquant jusqu’à 200 exemplaires. « Nous souhaitons remplacer notre flotte actuelle et nous avons besoin de plus (d’appareils) pour notre croissance » , a-t-il précisé à l’agence de presse Reuters.

Le chiffre, deux fois plus important que les précédentes annonces qui évoquaient plutôt 100 exemplaires, a sans doute de quoi faire réfléchir Airbus.

« Nous comprenons qu’ils sont en train d’étudier les perpectives de rentabilité (du programme A380neo) dont la commande d’Emirates sera l’un des éléments » , a expliqué le président d’Emirates.

Celui-ci s’attend à ce que l’A380neo délivre un coût au siège-kilomètre 10 à 13% inférieur à l’actuel A380, en grande partie grâce à de nouveaux moteurs, mais aussi à des améliorations aérodynamiques (comme des sharklets aux bouts des ailes) et à des réductions de poids en cabine avec de nouveaux sièges jusqu’à 30% plus légers en classe Economique. Un tel appareil, qui pourrait voler « à partir de 2021 » , serait susceptible « d’améliorer de façon importante » les opérations d’Emirates, a indiqué Tim Clark.

Il envisage aussi que les moteurs du futur A380neo soient fournis par Rolls Royce, conçus à partir des Trent XWB. Emirates pourrait d’ailleurs passer au motoriste Britannique pour équiper ses 50 derniers A380 commandés, au lieu de continuer avec Engine Alliance (co-entreprise de General Electric et Pratt & Whitney) qui équipe actuellement ses super Jumbos avec les GP7200.

Le Président d’Emirates a également évoqué le renouvellement de sa flotte d’appareils long-courriers de capacité intermédiaire, disant évaluer à la fois le Boeing 787 Dreamliner et l’Airbus A350 XWB, pour 50 à 70 exemplaires.

La compagnie a pourtant annulé en Juillet 2014 une commande portant sur 70 A350 XWB (50 A350-900 et 20 A350-1000).

Mais certains analystes avancent que l’appareil aurait maintenant des chances sérieuses, et qu’il pourrait faire l’objet de propositions croisées d’Airbus et Rolls Royce (fournisseur exclusif des moteurs de l’A350), dans le cadre des discussions sur l’A380neo.

> Plus d’actualités sur l’Airbus A380

> Plus d’actualités sur Emirates

…….

Laissez un commentaire