Corsair ne sera pas rachetée par Air Caraïbes

Airbus A330-300 de Corsair. © Florent Peraudeau / Corsair

Airbus A330-300 de Corsair. © Florent Peraudeau / Corsair

Coup de théâtre dans le ciel Français : Corsair International, détenue par TUI, a indiqué jeudi qu’elle ne serait pas rachetée par le groupe Dubreuil, propriétaire d’Air Caraïbes. Les deux entités avaient annoncé leur projet le mois dernier mais celui-ci rencontrait l’hostilité des syndicats de Corsair.

 

« Le groupe Dubreuil et le groupe TUI ont mis fin à leurs discussions relatives au projet de transaction » , a annoncé Corsair le 05 mars dans un communiqué. « Malgré les efforts de ces dernières semaines, les parties ont conclu qu’elles ne seront pas en mesure de mener à son terme le projet de cession de la compagnie Corsair » , a poursuivi la compagnie. De son côté, le groupe Dubreuil a confirmé à l’AFP l’arrêt des négociations.

La décision aurait été prise à l’initiative de Corsair, à la suite d’une ultime réunion hier soir au siège de la compagnie, dont la direction se serait prononcée à la quasi unanimité pour l’abandon du projet.

Celui-ci rencontrait l’hostilité des personnels de Corsair. Ils avaient massivement suivi le week-end dernier un mouvement de grève lancé par plusieurs syndicats, qui avait entraîné l’arrêt complet de la compagnie. Les vols avaient été néanmoins assurés en ayant recours à des locations d’appareils auprès d’autres transporteurs.

A l’annonce de l’abandon du projet, les syndicats de Corsair ont immédiatement retiré leur préavis pour une nouvelle grève, prévue du vendredi 6 mars 00h01 au dimanche 8 mars 23h59.

Les organisations syndicales voulaient obtenir des garanties pour l’emploi, redoutant que le rachat de Corsair par le groupe Dubreuil n’entraîne des suppressions de postes, avec la création d’une nouvelle entité, Air Caraïbes Atlantique, qui aurait, selon eux, abouti à transformer la compagnie en « coquille vide » .

Le groupe Dubreuil s’était cependant engagé à ne mettre en place aucun plan social.

Le rachat de Corsair par Air Caraïbes aurait donné naissance au premier transporteur sur l’axe Métropole – Antilles, avec une part de marché supérieure à 50%, devant l’actuel leader, Air France.

Air Caraïbes se distingue parmi les compagnies Françaises en dégageant des bénéfices, à l’inverse de Corsair, qui n’a pas réussi à retrouver l’équilibre financier lors de son dernier exercice fiscal clos au 30 septembre 2014, avec des pertes en augmentation (-8,9 millions d’euros contre -1,3 million d’euros sur l’exercice précédent). Toutefois la compagnie a noté une amélioration de ses résultats au cours du 4e trimestre 2014, avec un résultat opérationnel en progression de 4,2 millions d’euros et une recette unitaire au siège kilomètre en hausse de +7%.

Corsair devra donc continuer seule sa restructuration, en attendant de retrouver, peut-être, un nouvel investisseur. Elle emploie près de 1.250 salariés et exploite une flotte de 7 appareils, soit 4 Airbus A330-200/300 et 3 Boeing 747-400.

> Plus d’actualités sur Corsair

> Plus d’actualités sur Air Caraïbes

…….

Laissez un commentaire