Air Tahiti Nui « sur le point d’entrer dans l’alliance oneworld »

Airbus A340-300 d'Air Tahiti Nui - © Grégoire Lebacon - Air Tahiti Nui

Airbus A340-300 d’Air Tahiti Nui – © Grégoire Lebacon – Air Tahiti Nui

L’heure serait au changement chez Air Tahiti Nui. Après avoir manifesté son intention de passer chez Boeing pour le renouvellement de sa flotte actuellement composée d’Airbus, elle pourrait intégrer prochainement oneworld, l’une des trois principales alliances mondiales de compagnies aériennes, avec SkyTeam et Star Alliance. Le transporteur Polynésien mettrait ainsi fin à son isolement et rejoindrait sous la même bannière des grands noms du transport aérien comme British Airways, Qatar Airways ou Cathay Pacific.

 

Air Tahiti Nui « est sur le point d’entrer dans l’alliance oneworld » , a déclaré le 27 février à l’AFP Jean-Christophe Bouissou, ministre du Transport aérien international de Polynésie Française, et tutelle de la compagnie. Celle-ci est au demeurant entièrement détenue par le gouvernement du Territoire d’Outre-Mer.

Le ministre espère que la mesure sera effective « cette année » , mais ses propos ne permettent pas de déterminer l’état d’avancement du projet, et notamment si une demande d’adhésion a déjà été formulée.

oneworld a été contactée à ce sujet par Air Info via son agence de communication, mais n’a pas souhaité faire de commentaires.

Le ministre Polynésien a par ailleurs souligné que l’adhésion à l’alliance « nous ferait passer de 6 à 7 code shares actuellement à plus d’une centaine » .

Parmi les six compagnies avec lesquelles Air Tahiti Nui partage ses codes aujourd’hui, la moitié appartient déjà à l’alliance oneworld : American Airlines, Qantas et Japan Air Lines. Les autres partenariats ont été signés avec Air France et Korean Air (membres de SkyTeam), ainsi qu’Air New Zealand (Star Alliance) et TGVAir.

L’annonce du gouvernement de Polynésie Française intervient presqu’un an après qu’Air Tahiti Nui a essuyé un refus des autorités des Etats-Unis pour intégrer la co-entreprise transatlantique menée conjointement par trois compagnies membres de SkyTeam, Air France-KLM, Delta Air Lines et Alitalia. Le Département Américain des Transports a estimé que ce rapprochement serait nuisible à la concurrence sur l’axe Los Angeles – Paris, en plaçant Air France, Delta et Air Tahiti Nui en situation de monopole.

Papeete cherche actuellement à développer la fréquentation touristique de l’archipel, et l’adhésion d’Air Tahiti Nui à une alliance de transporteurs est l’une des pistes retenues pour y parvenir.

Rappelons que pour une compagnie aérienne, le fait d’adhérer à une alliance permet d’augmenter sa connectivité et sa visibilité à l’échelle mondiale, tout en facilitant les partenariats. Les passagers bénéficient d’un plus grand réseau de destinations et de multiples avantages, comme la reconnaissance de leur statut de voyageurs fréquents sur l’ensemble du réseau de l’alliance, tout en ayant la possibilité d’accumuler ou d’utiliser des Miles.

L’adhésion à une alliance n’est cependant pas systématique : un transporteur doit démonter qu’il contribuera de façon positive au réseau de l’alliance, et qu’il répond à certaines exigences en matière de service.

oneworld regroupe aujourd’hui quinze compagnies aériennes : airberlin, American Airlines, British Airways, Cathay Pacific, Finnair, Iberia, Japan Airlines, LAN, TAM, Malaysia Airlines, Qantas, Qatar Airways, Royal Jordanian, S7 Airlines et SriLankan Airlines.

Ensemble, ces compagnies desservent 996 destinations dans 155 pays. Elles transportent annuellement plus de 512 millions de passagers avec une flotte combinée de plus de 3.400 appareils.

Cet article a été modifié le 02/03/2015 à 10h30 pour inclure la réponse de oneworld.

> Plus d’actualités sur Air Tahiti Nui

…….

Laissez un commentaire