IAG en grande forme avec le retour d’Iberia aux bénéfices

© British Airways

© British Airways

International Airlines Group (IAG), qui détient les compagnies aériennes British Airways, Iberia et Vueling, a enregistré une excellente année 2014, marquée par une forte progression de son résultat opérationnel. Avec le redressement d’Iberia, les trois composantes du groupe sont maintenant bénéficiaires.

 

IAG a publié le 27 février ses résultats financiers pour l’année 2014, avec un chiffre d’affaires en hausse de 8,0% par rapport à 2013, à 20,2 milliards d’euros. Le bénéfice opérationnel a quant à lui bondi de 80,5%, à 1,39 milliard d’euros.

British Airways reste la première contributrice à ce résultat, avec un bénéfice opérationnel de 1,215 milliard d’euros (contre 762 millions d’euros l’année précédente). La compagnie Britannique a poursuivi la modernisation de sa flotte avec l’arrivée d’appareil de nouvelle génération, plus économes en carburant, dont cinq nouveaux Airbus A380 et quatre Boeing 787-8 Dreamliners.

Mais à l’intérieur du groupe, le résultat le plus marquant reste celui d’Iberia, qui revient aux bénéfices après six années de pertes consécutives. La compagnie Espagnole a enregistré un bénéfice opérationnel de 50 millions d’euros en 2014, contre une perte de 166 millions d’euros en 2013. Une performance saluée par Willie Walsh, le PDG d’IAG : « Le redressement de la compagnie aérienne a été remarquable, à la fois sur le plan financier et sur le plan opérationnel, et nous sommes très fiers de cet accomplissement, en particulier de la forte maîtrise des coûts. En 2013, nous avons dit que notre intention pour Iberia était un retour à l’équilibre en 2014 et cette promesse a été tenue » .

La troisième composante du groupe, Vueling, a enregistré un résultat stable, avec un bénéfice opérationnel de 141 millions d’euros, contre 139 millions d’euros l’année précédente. Un contraste avec un dynamise bien réel :  le chiffre d’affaires est en progression d’environ 20%, les capacités en hausse de 24%; deux nouvelles bases, à Rome Fiumicino et Bruxelles Zaventem, ont été ouvertes tandis que la flotte s’est agrandie d’une vingtaine d’Airbus A320.

IAG a enregistré une baisse de ses coûts unitaires de 4,1%, grâce à l’augmentation de la productivité, grâce aussi à des économies réalisées sur les fournisseurs. Il a partiellement bénéficié de la baisse des prix du pétrole intervenue dans le courant du dernier trimestre 2014, toutefois compensée par les effets de couverture et l’impact des taux de change.

La groupe aérien a augmenté ses capacités (exprimées en sièges-kilomètres-offerts ou SKO) de 9,3% en 2014. La demande a suivi, avec un trafic passagers  (exprimé en passagers-kilomètres-transportés) en hausse de 8,7%. Le coefficient de remplissage s’est consécutivement effrité, accusant une légère baisse de 0,4 point à 80,4%.

Ensemble, British Airways, Iberia et Vueling ont transporté 77,3 millions de passagers en 2014. Le groupe IAG tente par ailleurs de mettre la main sur la compagnie irlandaise Aer Lingus, sans avoir réussi pour l’instant à obtenir l’accord des deux principaux actionnaires, Ryanair et l’Etat Irlandais.

Rappelons que Qatar Airways a annoncé en Janvier 2015 avoir racheté environ 10% d’IAG.

> Plus d’actualités sur IAG

…….

Un commentaire sur “IAG en grande forme avec le retour d’Iberia aux bénéfices

  1. Beaucoup de compagnies dont Quantas et maintenant IAG renouent fortement avec les bénéfices et pas AF KL ? Un peu bizarre non ? A part si les chiffres du franco-hollandais sont truqués ? Ou alors une très mauvaise gestion ? Cette major retire tous les avantages et « gratte » la moindre petite dépense sur ceux qui travaillent et engraisse 37 dirigeants à coup de millions ! Il y a de l’argent qui rentre ou pas ? 2 poids 2 mesures intolerables ! Et comme d’habitude c’est le petit personnel qui doit faire des efforts et trinquent à coup de mesquineries salariales.

Laissez un commentaire