Air Caraïbes et Corsair officialisent leur projet d’union

Airbus A330-300 de Corsair. © Florent Peraudeau / Corsair

Airbus A330-300 de Corsair. © Florent Peraudeau / Corsair

Air Caraïbes et Corsair ont officialisé hier leur projet de mariage, qui sera présenté au Comité d’Entreprise de Corsair jeudi 19 février. La flotte et le réseau des deux compagnies offrent des synergies potentielles mais plusieurs questions sont ouvertes.

 

C’est à présent officiel. Un communiqué de presse commun entre le groupe TUI, propriétaire de Corsair, et le groupe Dubreuil, qui détient Air Caraïbes, a indiqué dimanche soir qu’un « Comité d’Entreprise extraordinaire était convoqué le 19 février pour ouvrir une information en vue de la consultation du comité d’entreprise de Corsair sur le projet de rachat de la compagnie Corsair International par le Groupe Dubreuil« . Une conférence de presse est prévue le lendemain en présence des dirigeants des deux compagnies.

Ces annonces suivent l’intervention du PDG de Corsair lors d’un comité d’entreprise fin Janvier, durant lequel il avait indiqué que TUI était en « discussions exclusives » avec un repreneur resté non identifié. Le nom d’Air Caraïbes avait alors circulé comme le candidat le plus sérieux mais depuis, les deux compagnies observaient le silence radio.

Air Caraïbes et Corsair se connaissent bien : elles collaborent depuis 2012 sur les lignes vers les Antilles et la Réunion au départ de Paris Orly, et une éventuelle reprise de Corsair par Air Caraïbes ouvrirait la voie à des synergies de réseau et de flotte.

Air Caraïbes, dont la situation financière se distingue de la plupart des compagnies Françaises par ses résultats largement positifs, se retrouverait avec l’appoint de Corsair en position de force sur l’axe métropole – Antilles, très fréquenté. Les deux compagnies représentent plus de la moitié des capacités : entre Janvier et Octobre 2014, Corsair a réalisé 22% de parts de marché, Air Caraïbes 30%, en hausse de +2 points par rapport à l’année précédente. L’actuel leader, Air France (43%, stable) passerait en deuxième position, tandis que le quatrième opérateur, XL Airways, détient 5% de parts de marché, en repli de 2,5 points.

En termes de flotte, Corsair et Air Caraïbes exploitent principalement le même type d’appareil, des Airbus A330 : Corsair dispose de 2 A330-200 (304 sièges) et 2 A330-300 (360 sièges); Air Caraïbes d’un A330-200 (315 sièges) et 4 A330-300 (355 sièges).

Cependant, plusieurs questions restent ouvertes, notamment sur le maintien du réseau actuel de Corsair. Air Caraïbes est-elle intéressée pour poursuivre la desserte des destinations de celle qu’elle convoite, comme Montréal, Abidjan, Dakar ou Antananarivo ? Elle aurait alors besoin de remplacer les trois Boeing 747-400 vieillissants de Corsair. Leur retrait a été programmé pour 2017.

Enfin, le rachat de Corsair par Air Caraïbes pourrait avoir un coût social, que le groupe TUI se serait cependant dit prêt à financer, selon La Tribune.

Après la mise en place du plan Take Off qui s’est soldé par 450 départs, Corsair emploie actuellement près de 1.250 salariés.

> Plus d’actualités sur Corsair

> Plus d’actualités sur Air Caraïbes

…….

Laissez un commentaire