Crash de l’ATR72 de TransAsia GE235 : les pilotes auraient coupé le mauvais moteur

TransAsia Airways : boites noires de l'ATR72-600 - vol GE235 -© David Chang

TransAsia Airways : boites noires de l’ATR72-600 – vol GE235 -© David Chang

Les autorités Taïwanaises ont livré ce 06 février des indications sur le déroulement de l’accident de l’ATR72-600 de TransAsia Airways en début de semaine, basées sur la lecture préliminaire des boites noires. La prudence reste de mise à ce stade de l’enquête, mais les pilotes auraient coupé le moteur gauche après que celui de droite se soit mis au ralenti, laissant l’appareil sans puissance.

 

Des informations sur l’accident du vol GE235 ont été présentées lors d’une conférence de presse à Taipei par le directeur exécutif du Conseil de la Sécurité Aérienne de Taïwan (ASC), Thomas Wang, en fonction d’une première lecture des enregistreurs de vol.

Le  moteur droit de l’ATR72-600 a subi une avarie 37 secondes après le décollage, déclenchant une alarme dans le cockpit. Cependant, le moteur ne s’est pas arrêté, comme l’ont déclaré les pilotes au contrôle aérien, mais mis en mode ralenti, sans changement de la pression d’huile, selon les explications du directeur de l’ASC. L’appareil était alors en phase de montée initiale, à environ 1.200 pieds d’altitude (environ 400 mètres).

Puis, 46 secondes plus tard, le moteur gauche a été coupé manuellement, donc par l’un des pilotes, de sorte que plus aucun moteur ne délivrait de puissance. Un redémarrage des deux moteurs a été tenté, sans succès. L’avion s’est écrasé quelques secondes plus tard.

Le directeur de l’ASC a estimé qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions définitives : « Ce ne est que le troisième jour [de l’enquête], donc nous ne pouvons pas en dire trop » , a déclaré à Thomas Wang, précisant à ce stade, rien n’était exclu.

L’ASC poursuit son investigations avec la collaboration des enquêteurs Français du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses et leurs homologues Canadiens. Le constructeur ATR et le motoriste Pratt & Whitney Canada participent également.

Immatriculé B-22816, l’ATR 72-600 avait été livré neuf à TransAsia Airways en 2014. Selon un bilan toujours provisoire, l’accident a coûté la vie à 35 personnes sur les 58 passagers et membres d’équipage, tandis que 8 sont toujours portés disparus ce matin. 15 ont survécu avec des blessures.

Il s’agit du deuxième accident mortel subi par TransAsia Airways avec un ATR72 en l’espace de sept mois.

Hier, les autorités de Taiwan ont ordonné des inspections sur l’ensemble des appareils de ce type en service dans le pays. La flotte a cependant repris les airs normalement après les tests.

> Plus d’actualités sur l’accident de TransAsia Airways GE235

…….

Laissez un commentaire