Corsair International sur le point d’être vendue

Airbus A330-300 de Corsair. © Florent Peraudeau / Corsair

Airbus A330-300 de Corsair. © Florent Peraudeau / Corsair

Corsair International serait sur le point d’être vendue. Sa maison-mère, le groupe TUI, est rentrée en discussions exclusives avec un possible repreneur. Celui-ci pourrait être Air Caraïbes, avec qui des synergies sont envisageables.

 

Le groupe TUI ne cachait pas son intention de vendre Corsair. En Décembre 2014, le patron de la compagnie Française, Pascal de Izaguirre, déclarait que le groupe menait « des discussions séparément avec plusieurs investisseurs, des professionnels de l’aérien » , en précisant qu’il s’agissait de trouver « le bon partenaire » afin de « développer un projet industriel avec de très bonnes synergies de coûts par exemple, des opportunités de croissance, de développement » .

Le PDG a fait le point sur ce dossier le 29 Janvier lors d’un comité d’entreprise, devant des représentants du personnel. Il a indiqué que TUI est en « discussions exclusives » avec un repreneur pour vendre Corsair, a rapporté hier La Tribune, citant des sources syndicales.

Ce week-end, plusieurs noms ont circulé sur l’identité du possible investisseur. Dès vendredi, le site pnc-contact mentionnait International Airlines Group (IAG), qui détient déjà British Airways, Iberia et Vueling. IAG tente de racheter en ce moment l’Irlandaise Aer Lingus et a fait l’objet d’une prise de participation de Qatar Airways la semaine dernière. L’idée aurait consisté à consolider les opérations de Corsair avec celles d’Openskies, filiale de British Airways à Paris Orly.

Mais interrogé par La Tribune, IAG a démenti cette information. En revanche, le journal économique croit savoir que les discussions sont actuellement menées avec Air Caraïbes, spécialisée dans les vols entre la métropole et les Antilles. Interrogée par La Tribune vendredi, la direction d’Air Caraïbes s’est refusée à tout commentaire.

Des synergies entre Air Caraïbes et Corsair

Les deux compagnies collaborent depuis 2012 sur les lignes vers les Antilles et la Réunion au départ de Paris Orly. Si elle était confirmée, la reprise de Corsair par Air Caraïbes serait de nature à changer la donne notamment sur l’axe Métropole – Antilles. Les opérations combinées des deux transporteurs loisirs représentent plus de la moitié des capacités : entre Janvier et Octobre 2014, Corsair a réalisé 22% de parts de marché, Air Caraïbes 30%, en hausse de +2 points par rapport à l’année précédente. L’actuel leader, Air France (43%, stable) passerait en deuxième position, tandis que la situation du quatrième opérateur, XL Airways, n’en resterait pas moins difficile, en repli de -2,5 points par rapport à l’année précédente, avec  5% de parts de marché.

En termes de flotte, Corsair et Air Caraïbes exploitent principalement le même type d’appareil, des Airbus A330, avec 2 A330-200 (304 sièges) et 2 A330-300 (360 sièges) pour Corsair; 1 A330-200 (315 sièges) et 4 A330-300 (355 sièges) pour Air Caraïbes. Le sort des 3 Boeing 747-400 de Corsair est déjà réglé, puisque la compagnie a prévu de les retirer d’ici à 2017 au plus tard.

En revanche, l’opération pourrait avoir un coût social, que TUI s’est dite prête à financer, selon La Tribune. Après la mise en place du plan Take Off qui s’est soldé par 450 départs, Corsair emploie actuellement près de 1.250 salariés.

> Plus d’actualités sur Corsair

> Plus d’actualités sur Air Caraïbes

…….

Laissez un commentaire