Crash d’Air Asia QZ8501 : l’Indonésie renonce à remonter l’épave

Air Asia QZ8501 : fuselage de l'Airbus A320 reposant au fond de la mer de Java - Source Twitter

Air Asia QZ8501 : fuselage de l’Airbus A320 reposant au fond de la mer de Java – Source Twitter

L’armée Indonésienne a suspendu ce 27 Janvier ses opérations pour remonter l’épave de l’Airbus A320 d’Air Asia qui repose au fond de la mer de Java.

 

Après plusieurs jours de tentatives pour repêcher la section principale de l’appareil, l’Indonésie jette l’éponge. Le général Moeldoko a indiqué à la BBC que l’épave était trop fragile pour être remontée. Samedi dernier, une opération avait déjà été interrompue après que le fuselage a commencé à se rompre en plusieurs morceaux.

Au demeurant, la mission des équipes de recherches a été compliquée par le mauvais temps et l’état de la mer, avec de forts courants sous-marins et une faible visibilité. Plusieurs plongeurs ont subi des accidents de décompression ces derniers jours.

Enfin, plus aucune dépouille ne se trouverait à l’intérieur de l’épave, a également expliqué le général Moeldoko qui cite les observations réalisées par ses équipes.

Du coup, l’ensemble des forces présentes sur zone ont été retirées aujourd’hui, a indiqué Air Asia ce 27 janvier. « L’Agence Nationale pour les recherches et les sauvetages (Basarnas) devrait annoncer ses plans pour la prochaine phase des opérations dans les jours qui suivent » , a-t-elle ajouté.

A ce jour, 70 corps parmi les 162 passagers et membres d’équipage ont été récupérés. 55 ont été identifiés.

Un rapport préliminaire sur les circonstances de l’accident est attendu pour le courant de la semaine. Etabli par la Commission pour la Sécurité des Transports d’Indonésie (KNKT) à l’intention de l’OACI, celui-ci ne comportera aucune analyse ni aucun commentaire. Sa diffusion sera restreinte aux seuls pays concernés par l’accident, et il ne sera donc pas rendu public. Le KNKT a par ailleurs révélé aujourd’hui qu’il ne contiendrait pas non plus les analyses des enregistreurs de vol.

Ce rapport comportera « des informations sur l’avion, le nombre de passagers, et d’autres choses comme cela » , a précisé ce mardi un enquêteur du KNKT, M. Suryanto, à l’agence Reuters.

Le vol QZ8501 assurait la liaison entre Surabaya et Singapour le 28 Décembre 2014. Il a disparu des écrans radars alors qu’il survolait la mer de Java. Selon le ministre des Transports d’Indonésie, Ignasius Jonan, il aurait pris de l’altitude à une vitesse ascensionnelle « excessive » avant de décrocher. Les raisons de ce comportement anormal n’ont pas encore été déterminées.

> Plus d’actualités sur le crash du vol QZ8501

……..

Laissez un commentaire