Fermetures de lignes : Air France s’explique

Boeing 777-200ER d'Air France - © Air France

Boeing 777-200ER d’Air France – © Air France

Plusieurs informations ont couru ces derniers jours sur de possibles fermetures de lignes par Air France dans le cadre de son programme de réduction de coûts. Interrogée par Air Info à ce sujet, la compagnie a apporté quelques précisions ce lundi.

 

Dès le 15 janvier, le journal économique Les Echos envisageait qu’Air France suspende plusieurs liaisons. Ce week-end, le Journal du Dimanche allait un peu plus loin et indiquait que la compagnie allait annoncer « la fermeture de plusieurs lignes, comme celle de Kuala Lumpur » .

Ces suspensions de lignes accompagneraient une réduction du plan de flotte. Le groupe Air France-KLM a signalé dès le mois de Décembre 2014 son intention de reporter la livraison d’une dizaine de Boeing 777-300ER.

« La révision à la baisse du plan de flotte conduira à l’annulation des fréquences les plus déficitaires mais à ce stade aucune décision n’est encore prise concernant d’éventuelles fermetures de routes » , nous a précisé Air France dans un communiqué par email ce 26 Janvier.

La compagnie précise qu’elle a annoncé le 22 Janvier au Comité Central d’Entreprise (CCE) « le retrait d’un appareil de la flotte long-courrier » et que cette décision se traduirait « par le report de l’ouverture d’Accra et une moindre croissance sur l’Amérique Latine » .

Précisons qu’à l’intérieur du groupe Air France-KLM, l’escale d’Accra au Ghana est desservie à l’heure actuelle uniquement par KLM depuis Amsterdam, ainsi que par les filiales Kenya Airways depuis Nairobi et Air Côte d’Ivoire depuis Abidjan, dans lesquelles le groupe Franco-Néerlandais détient des participations minoritaires, respectivement 26% et 20% du capital.

Quant à la liaison avec la capitale de la Malaisie soupçonnée de faire la première les frais de la restructuration du réseau d’Air France, elle a été inaugurée en Avril 2013, puis renforcée en Décembre de la même année avec une quatrième rotation hebdomadaire et le déploiement d’un Boeing 777-200ER dans une configuration plus dense, typée « loisirs » , offrant 309 sièges en trois classes de service (35 en cabine Business, 24 en Premium Economy et 250 en Economy), contre 246 sièges en quatre classes de service initialement.

Air France est en concurrence directe sur cette ligne avec Malaysia Airlines, qui s’apprête aussi à restructurer son réseau et à laquelle on a également prêté l’intention de fermer la ligne Kuala Lumpur – Paris.

Le groupe Air France-KLM a constaté « une dégradation de ses recettes unitaires qui persiste depuis l’été dernier » , y compris sur long-courrier. Pour expliquer cette situation, le groupe cite la concurrence des compagnies du Golfe et Asiatiques. Il présentera ses résultats financiers pour l’exercice 2014 le 19 Février prochain.

Un plan de départ volontaire concernant 800 postes d’agents au sol et personnels navigants de cabines (hôtesses et stewards) a également été annoncé lors du CCE du 22 Janvier.

> Plus d’actualités sur Air France

……..

3 commentaires sur “Fermetures de lignes : Air France s’explique

  1. Voir la couverture du dernier numéro de la revue Air et Cosmos de Vendredi dernier ; Air France / Klm ; pourquoi ça ne marche pas….

  2. Ils ferment kul alors que Malaisia veut la fermer aussi…donc plus personne sur la ligne ?? C’est là ou justement AF peut se retrouver avantageusement en monopole ! Plutôt que de la rendre rentable comme elle l’a fait avec bkk elle la ferme sans se creuser la tête. Le marketing AF est déplorable.

Laissez un commentaire