Airbus veut installer 20 sièges de plus sur l’A350-1000

Visualisation d'un Airbus A350-1000  - © Airbus

Visualisation d’un Airbus A350-1000 – © Airbus

Airbus souhaite augmenter de 20 sièges la capacité de son futur A350-1000 XWB en modifiant la configuration de la cabine – une décision qui permettrait à l’appareil d’être plus efficace et plus compétitif face au 777X de Boeing.

 

La plus grande variante de l’A350 XWB pourrait disposer d’une capacité de 389 sièges, au lieu de 369 actuellement en configuration bi-classe standard, selon le responsable des programmes, Didier Evrard, qui s’exprimait lors de la conférence de presse annuelle d’Airbus la semaine dernière.

« C’est quelque chose que tous les clients et compagnies aériennes sont désireux d’avoir » , a-t-il expliqué. « Il y a plusieurs solutions pour augmenter l’efficacité d’un avion. L’une consiste à améliorer la consommation de carburant, une autre à obtenir plus de sièges » , a-t-il ajouté.

Le gain des 20 sièges supplémentaires, soit 2 ou 3 rangées en classe économique, serait réalisé en gagnant de l’espace, grâce à une nouvelle conception des galleys et à une nouvelle disposition des toilettes. La solution est déjà envisagée pour la famille A320, et porte la capacité maximale de l’A320 à 189 sièges (au lieu de 180), et celle de l’A321 à 240 sièges (au lieu de 220).

La mesure permettrait de rendre l’A350-1000 plus compétitif face à son rival de Boeing, le 777X, annoncé pour 400 sièges dans la variante 777-9X et pour 350 sièges dans la variante 777-8X. Au 31 Décembre 2014, Airbus enregistrait 169 commandes pour l’A350-1000, contre 286 pour le 777X.

Actuellement en cours de développement, l’A350-1000 est prévu pour rentrer en service à partir de 2017. Les nouveaux aménagements pourraient être proposés sur les exemplaires livrés à la fin de la décennie, au moment où le 777X fera ses débuts.

Airbus envisage d’accroître la capacité de l’A350-1000 alors qu’il écarte pour l’instant l’idée de développer une version doublement allongée de l’A350 – un éventuel A350-1100 – estimant qu’il n’existe pas de réel marché pour les avions de 400 places. Le gain en siège est aussi plus économique à réaliser que la conception d’un nouvel aéronef.

Aussi bien Airbus que Boeing sont à la recherche de solutions pour proposer plus de sièges sur leurs avions sans développer une variante allongée de leurs modèles existants. Ainsi Boeing a optimisé de la même manière la cabine de son futur 737 MAX, dont la variante MAX 200 lancée l’été dernier pourra offrir 197 sièges, au lieu de 189 sur le MAX 8.

> Plus d’actualités sur l’Airbus A350

…….

Laissez un commentaire