La FNAM (Air France, Aigle Azur, Air Caraïbes,…) demande un gel des redevances aéroportuaires

Airbus A318 d'Air France à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle - © Air France

Airbus A318 d’Air France à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle – © Air France

La Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM) demande un gel des redevances aéroportuaires pour cette année, voire une baisse comme l’a décidé l’aéroport d’Amsterdam Schiphol.

 

La Fnam, qui représente 95% du secteur du transport aérien français, (Aigle Azur, Air Caraïbes, Le Groupe Air France, Corsair International, XL Airways) demande à minima un gel des redevances aéroportuaires pour 2015, voire une baisse ( -7,7%) comme l’a décidé récemment l’aéroport d’Amsterdam Schiphol, en lien capitalistique avec Aéroports de Paris (ADP).

ADP a proposé une augmentation de +2,4% des redevances aéroportuaires, ce qui correspond à 11 fois l’inflation, note la FNAM. Cette augmentation sera applicable du 1er avril 2015 au 31 mars 2016.

« ADP s’aligne ainsi sur les aéroports européens les plus chers, particulièrement sur l’aéroport d’Heathrow » , souligne la Fédération, qui rappelle que l’ensemble des compagnies françaises et étrangères ont voté à l’unanimité contre cette augmentation.

Dans son communiqué, la Fnam indique également que le rapport Bruno Le Roux sur la compétitivité du transport aérien français a mis en exergue le sujet des redevances aéroportuaires, en rappelant leur évolution  sur les aéroports de Roissy et d’Orly : leurs tarifs ont augmenté de +30% depuis 2005 et le montant reversé à Aéroports de Paris s’élève à 1,1 milliard d’euros annuellement. « Ces augmentations continues nuisent à la compétitivité du transport aérien français en grande difficulté économique » .

Or, sur l’année 2014, les redevances aéroportuaires avaient d’ores et déjà augmenté de 2,95%.

Les demandes de la FNAM interviennent au moment où l’Etat et Aéroports de Paris s’apprêtent à ouvrir discussions au sein des Commissions Consultatives Aéroportuaire (CCA) sur le CR3 (Contrat de Régulation Economique) couvrant la période 2016-2020. La signature du CR3 entre l’état et ADP devrait aboutir en Juillet 2015.

…….

Laissez un commentaire