Aéroports de Paris pourrait changer de nom

© LUIDER, Emile - LA COMPANY pour Aéroports de Paris

© LUIDER, Emile – LA COMPANY pour Aéroports de Paris

Le groupe Aéroports de Paris n’exclut pas de changer de nom pour devenir une « marque mondiale » et assoir sa stratégie de développement à l’international.

 

Interrogé ce 19 Janvier par le journal Le Parisien qui lui demandait si s’appeler ADP ne pénalisait pas la stratégie du groupe hors de France, le PDG d’Aéroports de Paris, Augustin de Romanet, a répondu : « Dès lors que nous voulons devenir une marque mondiale, lancer une réflexion sur notre identité est légitime. Nous allons sélectionner une agence de communication pour nous accompagner dans notre stratégie et définir quels doivent être notre promesse de services et notre territoire de marque. 2015, est l’année de ce chantier » . Le PDG a néanmoins ajouté qu’il était « trop tôt » pour dire si cette stratégie s’accompagnerait d’un changement de nom. « Mais une chose est certaine, la référence à Paris sera conservée car c’est un véritable atout pour notre signature » , a-t-il précisé.

Cette mesure accompagnerait les ambition d’ADP à l’international, qui vise à devenir « à moyen terme, le numéro un mondial des gestionnaires d’aéroports » . Le groupe travaille sur plusieurs projets. Il a « répondu avec Vinci à l’appel d’offres de l’aéroport de Santiago du Chili et nous nous sommes associés à Tav Airports et Goldman Sachs pour la rénovation du terminal central de l’aéroport de La Guardia à New York. Le résultat de ces deux appels d’offres est attendu au début de cette année » , indique Augustin de Romanet.

En France, la candidature d’Aéroports de Paris n’a pas été retenue pour la privatisation de l’aéroport de Toulouse Blagnac, mais le groupe s’intéresse maintenant à celles de Lyon Saint Exupéry et Nice Côte d’Azur.

L’amélioration de la qualité des services offerts sur les plateformes Parisiennes reste une priorité. « Venir à l’aéroport doit être une expérience agréable. Notre objectif est d’accueillir nos clients comme dans un grand hôtel » , dit Augustin de Romanet qui prévoit notamment l’embauche de 120 agents commerciaux à Charles de Gaulle pour aller au devant des demandes des passagers, ainsi qu’un nouveau design des passerelles « qui mettront en valeur les ponts parisiens et seront munies d’écrans souhaitant « Bienvenue en France » dans toutes les langues » .

Le CDG express pour relier Charles de Gaulle au centre de la capitale est un autre dossier prioritaire, qui vise à rendre l’aéroport plus attractif face à la concurrence des plateformes d’Amsterdam, Londres ou Francfort.

L’intégralité de l’interview du PDG d’aéroports de Paris est disponible sur le site du Parisien.

> Toute l’actualité du groupe Aéroports de Paris

…….

Laissez un commentaire