Mitsubishi allume les moteurs du MRJ

Allumage du moteur droit du MRJ - Source : Mitsubishi

Allumage du moteur droit du MRJ – Source : Mitsubishi

Mitsubishi Aircraft a effectué hier le premier allumage des moteurs du MRJ, son futur avion régional, en vue du premier vol attendu pour le deuxième trimestre de cette année.

 

Le Mitsubishi Regional Jet (MRJ) entame ses essais à grande échelle au centre du constructeur situé sur l’aéroport de Nagoya. Le moteur droit du premier exemplaire de la flotte d’essai du futur avion régional a été mis en route pour la première fois le 13 Janvier. L’opération a consisté à vérifier les différents systèmes, notamment hydrauliques, électriques, de climatisation et d’alimentation en carburant.

Ces essais suivent ceux entrepris à la fin du mois dernier : le 25 Décembre, Mitsubishi avait déjà éprouvé la résistance statique de l’aile, avec le test de flexion vers le haut consistant à appliquer à l’aile la charge maximale qu’elle pourrait subir pendant un vol. Ce test fait partie des essais pour vérifier que la cellule de l’aéronef répond aux normes de sécurité. Mitsubishi a indiqué que l’opération avait « produit les effets escomptés » .

Le constructeur se dit « fermement engagé » à réussir le vol inaugural prévu pour le second trimestre 2015. D’ici, là, d’autres tests fonctionnels et d’ingénierie seront effectués. Les livraisons doivent intervenir à partir de 2017.

Le MRJ vise le marché des avions régionaux de moins de 100 places dits « de nouvelle génération » . Deux versions sont proposées, de 78 et 92 places, cette dernière devant entrer en service en premier. Pratt & Whitney fournit les moteurs, les PW1200G Pure Power. Avec ces spécifications, le constructeur estime que l’appareil consommera jusqu’à 20% de carburant en moins que les appareils actuels.

All Nippon Airways sera la compagnie de lancement, avec une commande ferme pour 15 appareils plus 10 options. Japan Air Lines a signé pour 32 appareils. Mais le plus beau succès commercial du MRJ reste à ce jour une commande géante pour 100 exemplaires de l’Américaine SkyWest, déjà cliente des deux leaders actuels du marché, Bombardier et Embraer.

Le Japon n’avait pas plus construit d’aéronef depuis le turbopropulseur YS-11 de Nihon Aircraft Manufacturing Corporation de 64 sièges, dont la production a cessé en 1974 après 182 exemplaires.

> Lire également : Avions régionaux : le MRJ de Mitsubishi fait son roll-out (18/10/2014)

…….

Laissez un commentaire