QZ8501 : l’Airbus A320 d’Air Asia a-t-il explosé en vol ?

Airbus A320 d'Indonesia Air Asia PK-AXC disparu le 28 Décembre 2014 - cc wikimedia

Airbus A320 d’Indonesia Air Asia PK-AXC disparu le 28 Décembre 2014 – cc wikimedia

Un des deux enregistreurs de vol de l’Airbus A320 d’Air Asia a été récupéré ce lundi et l’autre localisé, mais avant même toute analyse, l’autorité Indonésienne en charge des recherches a affirmé que l’appareil avait explosé en vol avant de s’abîmer en mer – version qui n’est étayée par aucune preuve, a aussitôt indiqué le ministère des Transports.

 

Le vol QZ8501 Surabaya-Singapour qui s’est abîmé en mer il y a deux semaines a vraisemblablement « subi une explosion » en raison d’un changement de pression conséquent à l’intérieur de la cabine avant de toucher l’eau, a estimé ce 12 Janvier SB Supriyadi, directeur de Basarnas, l’agence Indonésienne de recherches et de secours, expliquant que son analyse reposait sur les observations de l’épave et des autres objets retrouvés.

« La cabine était sous pression et avant qu’elle ne puisse être réglée, elle a chuté – Boom. Cette explosion a été entendue dans la région » , a-t-il ajouté. Des médias Indonésiens ont effectivement rapporté au lendemain de l’accident le témoignage de pêcheurs ayant entendu une explosion le 28 décembre à l’heure où l’avion a disparu des écrans radars, notamment Bangka Tribun News.

Le ministère Indonésien des transports se montre en revanche nettement plus réservé que le directeur des recherches : « il n’y a aucune preuve pour soutenir ce genre de théorie » , a répondu Santoso Sayogo, enquêteur du KNKT (Comité National pour la Sécurité des Transports).

Le doute pourrait être levé dans les prochains jour. Les deux enregistreurs de vol ont été localisés hier, et l’un d’eux, celui qui transcrit les paramètres de vol (FDR, Flight Data recoder) a été remonté à la surface ce lundi et acheminé vers Jakarta où il est arrivé ce soir, a indiqué le KNKT.

Les premières observations semblent indiquer que son état de conservation est satisfaisant. Les enquêteurs comptent commencer l’exploitation des données dès demain mardi. Airbus notamment devrait participer à l’analyse.

Demain également, une opération sera menée pour récupérer la deuxième « boite noire » qui enregistre les voix dans le cockpit (CVR, Cockpit Voice Recorder), actuellement coincée sous les débris de l’appareil, à environ 20 mètres de distance de l’endroit où se trouvait le FDR.

Les équipes de recherches tenteront aussi de retrouver le fuselage de l’appareil, à l’intérieur duquel elles estiment que des corps sont restés prisonniers.

Hier, 48 corps avaient été récupérés sur les 155 passagers et 7 membres d’équipage.

L’Airbus A320 d’Air Asia assurant le vol QZ8501 Surabaya-Singapour le 28 Décembre a disparu quatre minutes après que les pilotes eurent demandé à changer de route et d’altitude pour éviter une zone orageuse.

Des données radars non confirmées par les autorités laissent penser que l’appareil a réalisé une montée très rapide, au-delà des limites de l’Airbus A320, avant de tomber en flèche.

>> Notre dossier spécial QZ8501

…….

Laissez un commentaire