Air Asia QZ8501 : contradictions et infractions

Airbus A320 d'Indonesia Air Asia PK-AXC disparu le 28 Décembre 2014 - cc wikimedia

Airbus A320 d’Indonesia Air Asia PK-AXC disparu le 28 Décembre 2014 – cc wikimedia

L’Agence Indonésienne de recherche et de secours, Basarnas, a refusé de confirmer les informations diffusées plus tôt dans la journée par une autre autorité, selon lesquelles des signaux électroniques en provenance des balises ULB fixées sur les enregistreurs de vol de l’Airbus A320 d’Air Asia avaient été entendus. Pendant ce temps, l’enquête administrative diligentée en début de semaine a révélé que six opérateurs aériens Indonésiens étaient en infraction par rapport aux programmes des vols.

 

Deux agences Indonésiennes ont donné ce 09 janvier des versions contradictoires sur d’éventuels « pings » ou signaux électroniques entendus aujourd’hui lors des opérations de recherche du vol QZ8501.

Le KNKT (Comité National pour la Sécurité des Transports) a indiqué aux médias locaux dans la matinée que des signaux avaient été entendus.

Mais Basarnas (l’ Agence Indonésienne de recherche et de secours, qui est en charge des opérations), n’a pas voulu confirmer cette information lors d’une conférence de presse cet après-midi.

Les autorités s’accordent en revanche pour déclarer que les enregistreurs de vols se sont probablement détachés de l’empennage où ils sont montés de série sur l’Airbus A320. Un navire a été envoyé sur les lieux supposés où le signal aurait été détecté.

La section arrière de l’appareil a été retrouvée mercredi. Des plongeurs d’élite de la marine Indonésienne s’en sont rapprochés jeudi, mais en raison de l’état de la mer, ils n’ont pas vu vérifier si les enregistreurs de vol s’y trouvaient encore.

Aujourd’hui, les équipes ont commencé l’opération qui consistera à remonter l’empennage hors de l’eau. Des hélicoptères ont transporté des ballons de levage qui ont été attachés sur l’appareil par les plongeurs. Barsanas a indiqué hier qu’une grue serait également utilisée.

L’agence a précisé qu’un total de 48 corps avaient été récupérés à ce jour, sur les 155 passagers et 7 membres d’équipage. 27 ont été identifiés.

Infractions

De son côté, le ministre Indonésien des Transport, Ignasius Jonan, a révélé lors d’une conférence de presse que six compagnies aériennes sont en infraction par rapport aux programmes des vols qui leur ont été accordés, selon une enquête administrative qu’il a diligentée au début de la semaine.

61 routes sont concernées, opérées par Garuda Indonesia, Lion Air, Wings Air, Trans Nusa et Susi Air, en plus d’Indonesia Air Asia. Les vols non autorisés ont été suspendus jusqu’à ce que les compagnies, y compris Air Asia, obtiennent les approbations appropriées. Celles-ci pourront être demandées par un système en ligne dès la fin du mois de Janvier, a indiqué Ignasius Jonan.

Le Ministre a également précisé que des mesures disciplinaires seraient prises contre 11 responsables de son administration directement impliqués dans l’affaire d’Air Asia. Il a également reconnu que le régulateur et les opérateurs du secteur de l’aviation indonésienne devaient accomplir des progrès.

Rappelons que la totalité des compagnies aériennes Indonésiennes sont placées sur la liste noire de l’Union Européenne, à l’exception de cinq d’entre elle : Garuda Indonesia, Airfast Indonesia, Mandala Airlines, Ekspres Transportasi Antarbenua et Indonesia Air Asia.

Le vol QZ8501 a disparu le 28 Décembre 2014 sur la ligne Surabaya-Singapour, après avoir demandé à modifier sa route pour éviter une zone orageuse menaçante.

…….

Laissez un commentaire