Garuda : moins de vols internationaux et de sièges en classe Affaires

Epure d'un Boeing 737-800 de Garuda Indonesia - © Garuda

Epure d’un Boeing 737-800 de Garuda Indonesia – © Garuda

Pour améliorer ses résultats, Garuda Indonesia s’apprête à réduire ses fréquences à l’international et à re-configurer ses appareils avec moins de sièges en classe Affaires au profit de la classe Economie.

 

Après le départ en Décembre 2014 d’Emirsyah Satar qui dirigeait la compagnie depuis 2005 et l’avait propulsé vers l’expansion, Garuda Indonesia revoit à la baisse ses ambitions sur un marché Asie-pacifique marqué par des surcapacités.

Le nouveau PDG, Arif Wibowo, a indiqué lors d’une conférence de presse que le réseau serait restructuré cette année, notamment vers le Japon et l’Australie.

Ainsi les fréquences sur les lignes Jakarta-Tokyo Haneda, Denpasar (Bali)-Tokyo Haneda, Jakarta-Tokyo Narita, Denpasar-Tokyo Narita et Denpasar-Brisbane seront revues à la baisse. Au final, Tokyo ne sera plus desservie qu’une fois par jour au lieu de deux actuellement depuis Jakarta et Denpasar. Le projet de relier Nagoya au Japon est également abandonné.

Garuda se tourne maintenant vers la Chine où elle enregistre selon le PDG de la compagnie un taux de remplissage moyen de 80%. Des vols charters reliant Denpasar (Bali) et Manado (Sulawesi du Nord) avec plusieurs villes de Chine telles que Chengdu, Chong Qin, Ningbo, Kunming, Jinan, Harbin, Xian, Shenyang sont envisagés.

En dehors de la Chine, la compagnie aérienne cherche également à étendre son réseau au Moyen-Orient, citant le nombre de pèlerins voyagent en Arabie saoudite pour accomplir la Omra.

Le PDG, qui dirigeait auparavant la filiale low-cost Citilink, a décidé de réduire le nombre de sièges en classe Affaires. La mesure sera mise en oeuvre progressivement cette année et affectera d’abord les Boeing 737-800 NG, qui verront leur « classe avant » passer à 8 sièges, contre 12 actuellement, au profit de la classe Economie.

La compagnie espère ainsi augmenter ses capacités de l’ordre de 15 à 20% et devenir plus compétitive. Des analystes ont mentionné que Garuda atteindrait aujourd’hui un taux d’occupation de 40 à 50% en classe Affaires – à laquelle, au passage, n’ont plus droit les officiels du pays à la suite d’une décision prise par le gouvernement, engagé dans un plan d’austérité.

Garuda a enregistré un perte de 206,4 millions de dollars sur les neuf premiers mois de l’année 2014, environ 32 millions de plus que sur la même période de l’année précédente, pour un chiffre d’affaires en augmentation de 4% (2,8 milliards de dollars contre 2,69 milliards l’année précédente).

……..

Laissez un commentaire