Emirates : la plus grande flotte de gros-porteurs au monde

3 Airbus A380 d'Emirates à Dubai - © Emirates

3 Airbus A380 d’Emirates à Dubai – © Emirates

Emirates a annoncé le 24 Décembre qu’elle disposait en cette fin d’année 2014 de la plus grande flotte de gros-porteurs au monde – un rappel opportun alors que ses concurrentes du Golfe, Qatar Airways et Etihad Airways, ont capté l’attention ces derniers jours avec leurs nouveaux avions.

 

2014, comme 2013, a été une année record pour Emirates, avec l’introduction de 27 nouveaux appareils depuis le 1er Janvier : 13 Airbus A380, 12 Boeing 777-300ER et 2 Boeing 777F cargo. Les capacités additionnelles que procurent les nouveaux aéronefs sont équivalentes à une compagnie de taille moyenne, souligne Tim Clark, le directeur exécutif d’Emirates.

La compagnie reste le premier opérateur mondial des deux plus gros appareils en service actuellement, le 777-300ER et l’A380, dont sa flotte s’est enrichie respectivement d’un 100e et d’un 50e exemplaires en cours d’année.

Au total, Emirates exploite aujourd’hui 21 Airbus A330-200, 4 Airbus A340-300, 5 Airbus A340-500, 57 Airbus A380, 1 Boeing 777-200, 6 Boeing 777-200ER, 10 Boeing 777-200LR, 12 Boeing 777-300, 102 Boeing 777-300ER, 2 Boeing 747-400F et 12 Boeing 777F.

Elle a ainsi transporté plus de 45 millions de passagers cette année, et opéré 3.516 vols par semaine en moyenne.

Huit lignes ont été ouvertes au départ de son hub de Dubai : Kiev, Taipei, Boston, Abuja, Chicago, Oslo, Bruxelles et Budapest. Chaque nouvelle destination « augmente de façon exponentielle le nombre de combinaisons de villes que la compagnie permet de relier » , indique Emirates, renforçant le hub de Dubai.

Les fréquences ont été augmentées vers 20 destinations existantes, tandis que l’A380 a été positionné sur 10 nouvelles routes, soit, dans l’ordre chronologique : Zurich, Barcelone, Londres Gatwick, Koweit, Bombay, Francfort, Dallas, San Francisco, Milan et Houston.

Emirates opère maintenant le super Jumbo vers 32 destinations dans le monde. Elle a également effectué des vols exceptionnels en A380 vers Glasgow, Manille, Téhéran et Vienne.

Cette nouvelle expansion s’est réalisée en dépit de défis extérieurs, note Tim Clark : « cette année, nous avons subi une période de 80 jours d’opérations réduites en raison de la rénovation des pistes de notre plate-forme aéroportuaire, les conflits régionaux qui ont impacté nos activités et les itinéraires de vol, l’épidémie d’Ebola, les fluctuations des prix du pétrole et des taux de change, et l’incertitude économique sur de nombreux marchés à travers le monde » , dit-il. « Nous faisons face à des défis à court terme, mais nous ne nous laissons pas distraire de nos plans à long terme. C’est pourquoi Emirates continue d’investir massivement dans les nouvelles technologies et dans des initiatives visant à améliorer l’offre de produits et l’expérience client » , conclue-t-il.

Les considérations d’Emirates interviennent alors que ses deux principales concurrentes du Golfe ont capté l’attention ces derniers jours : Etihad Airways a présenté en grande pompe à Abu Dhabi le 18 Décembre les deux nouveaux avions qui rejoignent sa flotte, le Boeing 787-9 et l’Airbus A380 équipé notamment de la suite Residence de grand luxe. Puis la livraison le 22 Décembre du tout premier A350 XWB a eu un retentissement mondial qui a largement bénéficié à la compagnie de lancement, Qatar Airways.

…….

Laissez un commentaire