TAM annonce son expansion au Brésil

Airbus A319 de TAM décollant de l'aéroport Santos Dumont à Rio de Janeiro - Photo © John Hales / Flickr https://www.flickr.com/photos/tramsteer/13979335533/in/photolist-88XE3B-5PiiUj-aHyu3V-jKFeHM-95HnYg-95LqPj-jKFeJt-niiKqr-68c3Vu-dL3LB9-85ctVy-korhMP-dUvUWt-8Cu3my-8CqUvc-8CqUE4-dNGGzB-hdxpyf-4QR82m-qcFW9w-aCata9-nGFJDV-mEq6Dd-98iYXi-dNGGzM-jKJBwE-mQc7hx-mQbTnM-mQbWwc-jt29gM-qbtLmp-ogzAqr-dKNN4t-9UcczW-mEoxuV-mY513p-mY51uX-mY51iK-aRXXAg-5pnWXn-5NrpCs-98n8RN-dJRW2i-9Soxi2-92QpvP-5kuxAF-enXZL4-eoxHh9-ehcoXm-9eNcd2

Airbus A319 de TAM décollant de l’aéroport Santos Dumont à Rio de Janeiro – Photo © John Hales / Flickr 

TAM, première compagnie Brésilienne en termes de passagers transportés, a annoncé le 19 Décembre l’expansion de son réseau sur son marché d’origine. A cet effet, une commande d’avions régionaux est à l’étude.

 

TAM compte ajouter dès 2015 quatre à six nouvelles routes par an sur son réseau domestique. Cette expansion au Brésil, où elle dessert aujourd’hui une soixantaine de destinations, sera portée par l’acquisition de nouveaux avions. La compagnie se dit en « négociations avancées » avec des constructeurs aéronautiques pour une commande ferme de 18 appareils assortie de 10 options. Elle cite le E-Jet E2 du Brésilien Embraer comme un des choix possibles. La conclusion des négociations devrait intervenir d’ici la fin du premier trimestre 2015.

En attendant la livraison des appareils qu’elle commandera, TAM exploitera sur les routes régionales des avions qu’elle prendra en location, ou ceux actuellement dans sa flotte. Le plus petit des appareils dont elle dispose est l’Airbus A319, qu’elle a configuré avec 144 sièges.

Rappelons que l’E2, si c’est sur lui que portera le choix de TAM, est actuellement en cours de développement. Les premières livraisons sont attendues en 2018.

TAM précise que l’expansion de son réseau domestique s’effectuera « indépendamment de tout changement de réglementation » envisagé par le gouvernement du Brésil pour encourager la croissance de l’aviation régionale.

Les autorités ont annoncé un plan pour subventionner certaines liaisons à travers le pays, mais la mise en application de ce projet n’a pas encore été précisée.

« Nous avons commencé par l’aviation régionale. C’est dans l’ADN de l’entreprise. Nous servons des villes sur les marchés dits de moyenne densité et, par conséquent, nous sommes déjà présents sur ce segment » , a rappelé Claudia Sender, directrice exécutive de la compagnie.

TAM dispose déjà de 50 avions en commande destinés à porter sa croissance sur la marché domestique, représentant un investissement de 6,4 milliards de dollars, en ce non compris le projet pour 18 appareils supplémentaires.

Selon l’autorité de l’aviation civile au Brésil (ANAC), TAM détenait en Avril 2014 38% du marché pour les vols intérieurs, devant GOL (36%), Azul (17%) et Avianca Brasil (8%).

TAM exploite aujourd’hui 173 aéronefs, soit 26 Airbus A319, 87 A320, 19 A 321, 13 A330-200, 9 Boeing 767-300ER et 10 777-300ER.

Elle attend pour la fin 2015 son premier Airbus A350-900 XWB, dont elle sera la compagnie de lancement pour l’Amérique, et la quatrième dans le monde à mettre en service.

TAM a fusionné avec la compagnie Chilienne LAN en 2012 pour former LATAM, premier groupe aérien d’Amérique Latine. LAN et TAM sont toutes deux membres de oneworld.

…….

Laissez un commentaire