Air Tahiti Nui pourrait prendre des Airbus A330neo ou A350 XWB en location

Airbus A340-300 d'Air Tahiti Nui - © Air Tahiti Nui

Airbus A340-300 d’Air Tahiti Nui – © Air Tahiti Nui

Air Tahiti Nui, la compagnie long-courrier de Polynésie Française, envisage de recourir à la location d’appareils pour assurer le renouvellement de sa flotte. A cet effet, une société spécialisée a été approchée. Son carnet de commandes inclut des Airbus A330neo et A350 XWB.

 

Une rencontre a eu lieu le 16 Décembre à Los Angeles entre le PDG d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin, et le PDG d’Air Lease Corporation (ALC), Steven Udvar-Hazy. Le ministre du Tourisme et des Transports aériens internationaux de Polynésie Française, Jean-Christophe Bouissou, assistait à la réunion.

« Cette rencontre a permis d’aborder la question du renouvellement de la flotte d’appareils d’Air Tahiti Nui, en conformité avec les directives du gouvernement polynésien et du conseil d’administration d’ATN » , a indiqué la Présidence de la Polynésie Française dans un communiqué. 

ALC est l’une des principales sociétés spécialisées dans la location d’appareils, qu’elles achètent neufs aux constructeurs pour les louer ensuite aux compagnies aériennes.

L’annonce intervient alors qu’Air Tahiti Nui souhaite renouveler sa flotte de 5 quadrimoteurs Airbus A340-300 par 4 bimoteurs de nouvelle génération d’ici à 2020. Les A340 auront alors entre quinze et dix-neuf ans, un âge que ne voudrait pas dépasser la compagnie.

Le recours à la location permettrait notamment à Air Tahiti Nui de solutionner le problème que lui pose l’échéance de la loi sur la défiscalisation. Pour bénéficier des avantages offert par cette mesure, la compagnie devrait prendre livraison des nouveaux appareils avant le 31 Décembre 2017 alors que les constructeurs ne disposent pas de créneaux libres pour livrer avant 2019 les appareils susceptibles d’intéresser Air Tahiti Nui.

Or, sans défiscalisation, l’acquisition en propre d’aéronefs dont le prix catalogue dépasse 200 millions de dollars l’unité pourrait s’avérer couteux pour la compagnie qui a enregistré un résultat de 1,9 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 251 millions d’euros en 2013.

ALC a en commande plusieurs types d’appareils qui pourraient intéresser Air Tahiti Nui :  A350-900 XWB (20 exemplaires), A350-1000 XWB (5 exemplaires), A330-900neo (25 exemplaires restant à confirmer) chez Airbus; 787-9 (15 exemplaires) et 787-10 (30 exemplaires) chez Boeing.

Le mois dernier, le PDG d’Air Tahiti Nui avait indiqué que sa compagnie étudiait différentes possibilités pour le renouvellement de la flotte : « des personnes sont chargées au sein de la compagnie de faire des études sur le programme de remplacement de la flotte : quels avions pour quelles routes ? Quel type de financement ? On n’a pas encore toutes les réponses » , expliquait alors Michel Monvoisin. 

…….

Laissez un commentaire