IAG (British Airways-Iberia) fait une offre d’achat à Aer Lingus, qui refuse

Airbus A330-300 d'Aer Lingus - © Aer Lingus

Airbus A330-300 d’Aer Lingus – © Aer Lingus

IAG, la maison mère de British Airways, Iberia et Vueling, a confirmé ce jeudi avoir fait une proposition d’achat à la compagnie Irlandaise Aer Lingus, qui l’a rejetée.

 

Le Financial Times a mis le feu aux poudres ce matin en révélant qu’IAG, le troisième groupe aérien « historique » d’Europe en termes de passagers transportés et le premier en termes de rentabilité, a approché Aer Lingus en vue de faire une proposition d’achat. L’action de cette dernière s’est envolée à la bourse de Londres, gagnant jusqu’à 20,9% à la mi-séance, avant de redescendre à 8,9% en fin d’après-midi, valorisant ainsi la compagnie Irlandaise à un peu plus de 1 milliard de livres sterling.

IAG a été amené à réagir, en confirmant l’information dans un communiqué, mais précisant que sa proposition avait été rejetée par le conseil d’administration d’Aer Lingus. IAG a ajouté qu’il n’y avait aucune certitude qu’il fasse une nouvelle proposition.

Pour le groupe Ibero-Britannique, Aer Lingus représente l’avantage d’être le troisième opérateur sur le hub de Londres Heathrow, où les créneaux de décollage et atterrissage sont très convoités et monnayables à hauteur de plusieurs millions d’euros la paire.

British Airways et Aer Lingus entretiennent une longue relation : les deux compagnies ont même formé à une époque une co-entreprise sur la route Londres-Dublin. Aer Lingus a été membre de oneworld, l’alliance fondée notamment par British Airways, jusqu’à ce qu’elle décide de la quitter en 2007 afin d’être libre d’entrer en partenariat avec un plus grand nombre de compagnies. Surtout, l’actuel directeur exécutif du groupe IAG, Willie Walsh, a tenu la même fonction chez Aer Lingus.

Un éventuel rachat d’Aer Lingus nécessiterait l’accord de Ryanair, qui détient 29,9% du capital, ainsi que de l’Etat Irlandais, qui détient 25%.

Ryanair a tenté par trois fois de racheter Aer Lingus, la dernière tentative en 2012 ayant échoué après une décision de la Commission Européenne qui l’a jugée néfaste d’un point de vue concurrentiel.

De la même manière, un éventuel rachat d’Aer Lingus par IAG resterait soumis à l’approbation de Bruxelles.

Aer Lingus a transporté 9,6 millions de passagers en 2013 avec une flotte de 46 avions. Elle a relevé ses prévisions de résultats pour l’année en cours après une augmentation du nombre de passagers transportés cet été, notamment sur son réseau transatlantique en expansion.

…….

Laissez un commentaire