L’Union Européenne actualise la liste noire des compagnies aériennes

Airbus A320 de Libyan Airlines en vol - cc wikimedia

Airbus A320 de Libyan Airlines en vol – cc wikimedia

L’Union Européenne a procédé le 11 Décembre à l’actualisation de la liste des transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction ou de restrictions d’exploitation dans l’Union européenne, avec comme modification l’inclusion de toutes les compagnies Libyennes.

 

La liste noire de l’Union européenne comprend maintenant 310 transporteurs, dont les sept compagnies bénéficiant d’un certificat d’opérateur aérien délivré par la Libye :  Afriqiyah Airways, Air Libya, Buraq Air, Ghadames Air Transport, Global Aviation and Services, Libyan airlines et Petro Air.

Prise pour des raisons de sécurité, cette mesure est sans effet immédiat puisqu’aucune compagnie Libyenne ne dessert l’Europe actuellement.

« A la suite des événements survenus récemment en Libye, l’autorité de l’aviation civile n’est plus en mesure de remplir ses obligations internationales en ce qui concerne la sécurité du secteur libyen de l’aviation » , a expliqué la commissaire aux Transports, Violeta Bulc. « Ma priorité est de garantir la sécurité des passagers, qui n’est pas négociable » , a-t-elle assuré. La Commission est disposée à « aider le secteur libyen de l’aviation dès que la situation sur le terrain le permettra » , a-t-elle ajouté.

La Commission n’a retiré aucune des compagnies précédemment inscrites sur la liste noire, mais observe des « progrès accomplis par un certain nombre de pays dont les transporteurs figurent sur la liste, notamment les Philippines, le Soudan, le Mozambique et la Zambie. J’espère que ces progrès pourront déboucher sur une décision positive à l’avenir » , a souhaité Violeta Bulc.

Pour 21 pays, tous les transporteurs aériens certifiés, soit 308 au total, font aujourd’hui l’objet d’une interdiction complète d’exploitation dans l’Union Européenne :

  • Afghanistan,
  • Angola,
  • Bénin,
  • République du Congo,
  • République démocratique du Congo,
  • Djibouti,
  • Guinée équatoriale,
  • Érythrée,
  • Gabon (à l’exception de 3 transporteurs qui sont soumis à des conditions et à des restrictions d’exploitation : Gabon Airlines, Afrijet et  SN2AG qui figurent à l’annexe B),
  • Indonésie (à l’exception de 5 transporteurs : Garuda Indonesia, Airfast Indonesia, Mandala Airlines, Ekspres Transportasi Antarbenua et Indonesia Air Asia),
  • Kazakhstan (à l’exception d’Air Astana, qui est soumise à des conditions et à des restrictions d’exploitation),
  • Kirghizstan,
  • Liberia,
  • Libye,
  • Mozambique,
  • Népal,
  • Philippines (à l’exception de 2 transporteurs : Philippine Airlines et Cebu Pacific Air),
  • Sierra Leone,
  • Sao Tomé-et-Principe,
  • Soudan,
  • Zambie.

La liste comporte également deux transporteurs isolés: Blue Wing Airlines (Suriname) et Meridian Airways (Ghana), ce qui fait un total général de 310 transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’UE.

La liste inclut en outre 10 transporteurs faisant l’objet de restrictions d’exploitation, en vertu desquelles ils ne peuvent organiser de vols à destination de l’Union qu’avec certains types d’appareils spécifiquement mentionnés: Air Astana (Kazakhstan); Afrijet, Gabon Airlines et SN2AG (Gabon); Air Koryo (République populaire démocratique de Corée); Airlift International (Ghana); Air Service Comores (Comores); Iran Air (Iran); TAAG Angolan Airlines (Angola); et Air Madagascar (Madagascar).

…….

Laissez un commentaire