South African Airways pourra-t-elle éviter la faillite?

Airbus A330-200 de South African Airways (SAA) - © Airbus

Airbus A330-200 de South African Airways (SAA) – © Airbus

Au bord de la faillite, la compagnie Sud-Africaine South African Airways (SAA) a détaillé ce 9 Décembre un plan d’action pour se redresser en 90 jours, prévoyant notamment la recherche d’un partenaire et une restructuration du réseau.

 

SAA fait face à « des défis majeurs » , selon son directeur général par intérim, Nico Bezuidenhout : problèmes de solvabilité, pertes de part de marché, faiblesses de gouvernance et incapacité à fonctionner efficacement, avait-il précisé précédemment.

La compagnie ne publie plus ses comptes et ne tient plus d’Assemblée Générale depuis trois ans. Elle comptait sur le seul soutien de son gouvernement, mais celui-ci vient de lui couper les vivres. Tout ce qu’elle peut espérer maintenant est une extension de la garantie d’Etat sur les dettes.

Pour éviter la faillite à court terme, SAA a élaboré un plan d’action à 90 jours qu’elle a dévoilé aujourd’hui. « L’échéance expire le 24 mars, et à cette date, vous pourrez me demander quelles liaisons nous avons supprimées, et si nous avons un rapport financier, tenu une assemblée générale, et quelles sont les options de partenariat en capital qui sont sur la table » , a indiqué Nico Bezuidenhout en marge de la présentation du plan d’action.

Déroulé en six points, celui-ci vise à régler les problèmes immédiat de trésorerie, et à en discuter avec l’Etat. Les coûts seront comprimés mais aucun licenciement n’est prévu. Le réseau sera remis à plat et recentré sur les liaisons pan-Africaines. Les règles de gouvernance seront revues, la communication sera améliorée et un partenaire pour le long-terme sera recherché.

Etihad Airways d’Abu Dhabi pourrait être le cavalier blanc qui viendrait au secours de SAA, indiquait ce matin l’agence Bloomberg citant Nico Bezuidenhout. « Il n’y a pas eu d’annonce en ce sens » , a cependant démenti à l’AFP le porte-parole de SAA, Tlali Tlali.

Un partenariat a été conclu en 2013 entre la compagnie Sud-Africaine et Etihad, où SAA appose son code sur les vols opérés par Etihad entre Johannesburg et Abu Dhabi, ainsi que sur d’autres destinations au-delà du Moyen-Orient.

SAA a déjà commencé à restructurer son réseau. Les fréquences vers les destinations Africaines ont été augmentées de 24% cet hiver par rapport à l’année dernière, notamment vers Harare (19 vols par semaine au lieu de 18), Maputo (21 au lieu de 17), Kinshasa (7 au lieu de 6) et l’île Maurice (10 au lieu de 9).

Lancée en 2012, la ligne vers Buenos Aires a été interrompue en Mars 2014, mais celle vers Pékin, ouverte au même moment et lourdement déficitaire, est maintenue pour des raisons politiques.

Membre de Star Alliance, SAA est la première compagnie Africaine en termes de passagers transportés. Elle vole vers 42 destinations avec une flotte de 58 appareils, soit 11 Boeing 737-800 NG, 21 Airbus A319/A320, 6 Airbus A330-200, 17 A340-300/600, auxquels s’ajoutent 3 Boeing 737 cargo.

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire