Ryanair : sur son site, un comparateur de prix pour montrer qu’elle est la moins chère

B737-800 de Ryanair alignés pour le décollage. - © Ryanair

B737-800 de Ryanair alignés pour le décollage. – © Ryanair

Alors qu’il répondait la semaine dernière à une interview sur la distribution des billets d’avion, le PDG de Ryanair a indiqué son intention d’offrir dès l’année prochaine sur son site internet une comparaison entre ses propres prix et ceux de ses concurrents pour montrer aux clients qu’elle est la moins chère.

 

En allant sur le site de Ryanair, les internautes pourront bientôt non seulement connaître le prix proposé par la low-cost pour un trajet, mais également ceux que proposent ses concurrents pour le même trajet, a indiqué Michael O’Leary à Web in Travel. Ce service pourrait être offert en partenariat avec Google.

« Une chose que nous développons sur notre propre site Web pour le premier trimestre de l’année prochaine est une comparaison de prix, nous l’espérons alimentée par Google. Nous sommes si confiants que nos prix sont les plus bas par rapport à tout le monde que nous allons pousser jusqu’à montrer les prix de tous les autres » , a déclaré Michael O’Leary.

Ryanair et Google ont signé un partenariat plus tôt cette année. Le géant Américain de la recherche sur Internet est déjà présent sur le marché des comparateurs de billets d’avion. Il a racheté en 2010 pour un montant de 700 millions de dollar la société ITA software, et un an plus tard il  lançait Google Flight Search, qui s’est imposé sur le marché Américain.

Google cherche maintenant à développer cette application en Europe. « Google reconnaît qu’il ne peut pas fonctionner en Europe sans notre inventaire de prix. Je pense donc qu’il y aura une relation saine entre nous » , a estimé le PDG de  Ryanair. « Je veux travailler avec Google, mais je ne veux pas être détenu par Google » , a-t-il toutefois précisé.

Michael O’Leary ne décolère pas contre certains comparateurs de prix sur internet qui affichent des prix bas mais qui rajoutent au dernier moment des frais de services élevés. « Nous devons nous débarrasser de ceux-là », a-t-il dit. « 99,5% de nos ventes se font directement sur notre site Internet (…) et avec Google Flight Search je pourrais me débarrasser de ces intermédiaires de vente abusifs » , a-t-il expliqué.

Ryanair a l’objectif de pratiquement doubler en dix ans son trafic passagers, pour le faire passer de 82 millions aujourd’hui à 150 millions en 2024. Pour attirer de nouveaux clients, elle veut améliorer sa distribution. Cette année, elle a effectué après dix an d’absence son retour dans les GDS (système de distribution des agences de voyage). Des partenariats ont été signés avec Travelport (en Mars) et Amadeus (en Septembre).

…….

> Plus d’actualités sur Ryanair

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire