Développement de Transavia à Orly: comment Vueling réagit

Airbus A320 de Vueling - © Airbus

Airbus A320 de Vueling – © Airbus

La low-cost Espagnole Vueling est l’un des principaux opérateurs à Orly, mais face à l’expansion annoncée de Transavia sur la plateforme Parisienne, c’est en province qu’elle mènera son expansion l’été prochain.

 

Vueling poursuivra sa croissance en France l’année prochaine avec l’ouverture de quatre lignes nouvelles et la continuation de deux autres lancées cet hiver.

Mais alors que Transavia affiche l’ambition de devenir le premier opérateur à Orly, Vueling choisit de se développer au départ de la province.

C’est essentiellement la desserte de sa nouvelle base de Rome Fiumicino ouverte en 2013 qui portera son expansion au départ de la France à l’été 2015.

Ainsi elle reliera à la capitale Italienne : Nice (à partir du 29 Mars), Rennes (le 18 Avril), et Lyon (le 1er Mai 2015). La ligne Marseille-Rome inaugurée cet hiver est prolongée l’été prochain.

Vers l’Espagne, un marché sur lequel Transavia a prévenu qu’elle se développerait, l’expansion de Vueling sera modeste : un Bordeaux-Malaga sera inauguré le 11 Avril, tandis que le Paris Orly-Fuerteventura (aux Canaries) lancé cet hiver sera poursuivi.

Cette dernière ligne sera d’ailleurs la seule de toutes ces nouveautés à être en concurrence frontale avec un service de Transavia.

Face à l’expansion de la filiale low-cost d’Air France qui a déjà dévoilé 5 nouvelles lignes au départ d’Orly pour l’été prochain et indiqué que d’autres seraient bientôt annoncées, Vueling joue donc la prudence sur le marché Français, le troisième de son réseau par le volume des ventes. Elle choisit la consolidation plutôt que l’offensive.

A Orly, elle a enregistré un beau développement ces dernières années, jusqu’à devenir le troisième opérateur derrière Air France et easyJet. Cette semaine, elle a franchi le cap des dix millions de passagers transportés sur la plateforme Parisienne où s’elle implantée en 2004.

Au total, Vueling opèrera 18 lignes au départ d’Orly l’été prochain, dont 11 vers l’Espagne, 5 vers l’Italie et 2 vers le Portugal.

Ailleurs en France, elle desservira 4 destinations au départ de Roissy-Charles de Gaulle, 5 au départ de Lyon, 4 au départ de Toulouse, 4 depuis Rennes, 4 de Nantes, 1 au départ de Lille, 2 depuis Bastia, 3 de Bordeaux, 3 au départ de Marseille, 2 au départ de Nice et 1 depuis Brest.

Ses ouvertures de lignes au départ de la province l’année prochaine signale néanmoins l’appétit des compagnies à bas coûts pour le marché Français.

Elles ont pratiquement doublé leurs opérations ces quatre dernières années, passant de 15% du trafic en 2010 à 27% en 2014.

Mais le potentiel de développement reste élevé au regard du taux de pénétration du low-cost en Europe, qui a atteint 40% en moyenne en 2013.

Ce segment de marché est identifié par Air France-KLM comme principal vecteur de sa croissance sur le moyen-courrier : le groupe Franco-Néerlandais a prévu de doter Transavia de 21 Boeing 737 l’été prochain, soit 7 de plus qu’en 2014, avec l’objectif d’une flotte de 40 appareils en 2019.

« Nous souhaitons dépasser easyJet et Vueling à Orly » , a déclaré à Tourmag cette semaine le patron de Transavia, Antoine Pussiau, alors que les pilotes d’Air France ont accepté le plan de développement de la low-cost. 

…….

Vols de Vueling au départ de France (saison été 2015)

Source : Vueling

Capture d’écran 2014-12-06 à 10.34.22

Capture d’écran 2014-12-06 à 10.34.36

…….

> Plus d’actualités sur Vueling

> Plus d’actualités sur Transavia

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire