Trafic passagers : les Aéroports de l’Union Européenne ont le vent en poupe

© LUIDER, Emile - LA COMPANY pour Aéroports de Paris

© LUIDER, Emile – LA COMPANY pour Aéroports de Paris

Selon le Conseil International des Aéroports d’Europe (ACI Europe), pour la première fois depuis de nombreuses années, la croissance du trafic des aéroports Européens a été plus forte au mois d’Octobre 2014 dans les pays membres de l’Union Européenne (UE) que dans les pays qui ne font pas partie de cet espace économique, signalant un retournement de tendance.

 

Les aéroports de l’Union Européenne ont le vent en poupe. Selon les chiffres du trafic aérien relevés par l’ACI Europe dans chacune des 250 plus importantes plateformes du continent Européen, la croissance de leur trafic passagers a progressé de +5,6% en Octobre 2014 par rapport au même mois de l’année précédente.

Fait notable : pour la première fois depuis 2006, cette croissance y est plus élevée que dans les autres aéroports Européens ne faisant pas partie de l’Union Européenne. Dans des pays comme l’Islande, la Norvège, la Russie, la Suisse ou la Turquie, la croissance du trafic aérien s’est établie en moyenne à +5,1% sur la même période.

« Le vent a tourné en faveur des aéroports de l’Union Européenne » , affirme l’ACI Europe dans un communiqué. Son Directeur Général, Olivier Jankovec, explique que la croissance des aéroports Européens dans les pays non-membres de l’UE est essentiellement plombée par « un ralentissement significatif » du trafic des aéroports Russes, avec, à la clef, des risques de récession dans le pays : l’incidence des sanctions Occidentales en raison de la crise en Ukraine se prolonge. S’ajoutent à cela des « problèmes structurels, et maintenant une baisse des prix des matières premières servant à la production d’énergie » .

Un autre grand pays de la zone Europe, non-membre de l’UE, voit son trafic ralentir : la Turquie, « à l’exception notable des aéroports d’Istanbul » , note toutefois l’ACI Europe. A contresens du reste du pays, Istanbul Ataturk progresse de +12,8% et Istanbul Sabiha Gökçen de +15,7%.

Pendant ce temps, les aéroports de la l’UE continuent de subir des hausses dynamiques du trafic aérien, parfois « en contraste frappant avec la croissance économique anémique dans la zone euro » .

Ainsi, « L’augmentation du trafic de passagers est particulièrement impressionnante en Grèce, en Roumanie, en Belgique, en Irlande, au Portugal et en Lituanie« , indique Olivier Jankovec. Cette croissance atteint même deux chiffres dans certains grands aéroports de l’UE, comme Rome Fiumicino (+10,4%), Athènes (+28,0%), Bruxelles (+19,4%), Londres Stansted (+16,9%) ou Lisbonne (+14,7%).

Selon l’ACI Europe, ces résultats plaident en faveur d’un soutien politique et économique en faveur du trafic aérien en Europe.

« À une époque où l’Europe est désespérée pour stimuler la croissance et l’emploi, le dynamisme du trafic aérien dans l’UE en dit long sur l’importance stratégique de l’aviation pour nos économies. Aéroports et compagnies aériennes fournissent la connectivité sur laquelle les entreprises – grandes et petites – comptent sur se développer sur de nouveaux marchés et attirer des investissements en Europe. En tant que tel, le programme pour la croissance et l’emploi de l’UE doit apporter son concours aux liaisons aériennes » , demande le Directeur Général des Aéroports Européens.

Un constat cependant : aucun aéroport Français (si l’on exclut celui de Bâle-Mulhouse-Freibourg) ne se place dans le palmarès des plus fortes progressions, quelle que soit la taille des aéroports.

Dans le groupe 1 (aéroports accueillant plus de 25 millions de passagers par an) :

  1. Istanbul Ataturk (+ 12,8%)
  2. Rome Fiumicino (+ 10,4%)
  3. Barcelone (+ 8,0%)
  4. Madrid (+ 7,9%)
  5. Londres Gatwick (+ 7,8%)

Dans le groupe 2 (entre 10 et 25 millions de passagers)

  1. Athènes (+ 28,0%)
  2. Bruxelles Zaventem (+ 19,4%)
  3. Londres Stansted (+ 16,9%)
  4. Istanbul Sabiha Gökçen (+ 15,7%)
  5. Lisbonne (+ 14,7%)

Dans le groupe 3 (entre 5 et 10 millions de passagers)

  1. Bâle-Mulhouse-Freiburg (+ 16,6%)
  2. Bucharest Henri Coandă (+ 14,6%)
  3. Héraklion (+ 14,5%)
  4. Naples (+ 11,3%)
  5. Ibiza (+ 10,4%)

Dans le groupe 4 (moins de 5 millions de passagers)

  1. Maribor en Slovénie (+ 79,0%)
  2. Mikonos (+ 51,5%)
  3. Santorin (+ 42,3%)
  4. Belgrade (+ 38,1%)
  5. Ostrava en République Tchèque (+ 30,5%)

…….

> Plus d’actualités sur le trafic passagers dans le monde

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire