Aéroports de Paris prêt à affronter un hiver rigoureux [infographie]

L'Aéroport de Paris Charles de Gaulle sous la neige en 2012 - © ADP

L’Aéroport de Paris Charles de Gaulle sous la neige en 2012 – © ADP

Afin d’assurer des conditions opérationnelles optimales même en cas d’épisode neigeux, Aéroports de Paris met en place pour l’hiver (du 13 octobre au 13 avril) un imposant dispositif sur ses deux plateformes de Charles de Gaulle et d’Orly.

 

Durant la période hivernale, Aéroports de Paris assure une surveillance permanente des prévisions météorologiques en lien très étroit avec les services de Météo France. Le plan neige est activé dès lors que des risques météorologiques apparaissent. Une cellule composée des représentants d’Aéroports de Paris, de la Direction Générale de l’Aviation Civile, des compagnies aériennes et de Météo France se met en place pour décider des moyens nécessaires à mettre en œuvre tant en termes d’effectifs que de matériels à déployer. Ce plateau regroupé sous le nom de CDM (Collaborative Decision Making) joue un rôle de véritable chef d’orchestre, où chaque acteur remplit son rôle. 

Ainsi, Météo France actualise et communique en permanence les prévisions météo qui sont transmises aux diffé- rents acteurs de la plateforme. À Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, une équipe dédiée de Météo France est installée sur l’emprise de l’aéroport.

La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) assure le contrôle aérien (circulation des avions au sol et en l’air), définit les capacités de l’aéroport en fonction des conditions météorologiques et du nombre de pistes disponibles (nombre d’avions autorisés à atterrir et décoller par heure), demande le cas échéant aux compagnies d’adapter leur programme de vols en fonction des données météoroogiques. C’est la DGAC qui autorise ou non le décollage ou l’atterrissage des appareils. Le cas échéant, c’est également la DGAC qui peut interrompre le trafic aérien.

Aéroports de Paris assure le déneigement des pistes, des voies de circulation avions et des aires de stationnement des avions lorsque celles-ci sont libres d’occupation. Si les aires de stationnement sont occupées, c’est aux compagnies aériennes d’en assurer le déneigement.

À Paris-Charles de Gaulle, Aéroports de Paris est responsable des opérations de dégivrage des avions sur des aires dédiées via des sociétés prestataires. Par contre, à Paris-Orly, ce sont les compagnies aériennes qui sont responsables des opérations de dégivrage des avions via des sociétés prestataires.

Aéroports de Paris contribue également à informer les passagers en relayant les informations qui lui sont fournies par les compagnies aériennes (retards, annulations…). Le cas échéant, Aéroports de Paris peut également prêter assistance aux compagnies pour la prise en charge des passagers qui se retrouvent bloqués dans les terminaux et qui n’auraient pu être logés par les compagnies aériennes dans les hôtels situés à proximité de nos aéroports.

Les compagnies aériennes adaptent leur programme de vol, informent et assistent leurs clients et assurent leur prise en charge en cas de retards ou d’annulations de vols. Si nécessaire, elles assurent l’hébergement hôtelier de leurs passagers. Les compagnies aériennes peuvent être sujettes également à des retards ou annulations de vols en raison de la météo sur les aéroports de provenance et pas seulement en fonction de la météo sur l’Île-de-France.

Ce travail en commun permet d’anticiper et de faire face au mieux aux perturbations annoncées et ainsi assurer des conditions de sécurité optimales. 

Capture d’écran 2014-11-26 à 12.56.48

Le déneigement des pistes et des aires de stationnement avions 

En cas de chute de neige ou en cas de verglas, il est primordial et indispensable d’assurer le traitement des pistes et des voies de circulation avions. En phase de décollage et d’atterrissage, un avion atteint la vitesse de 200 km/heure, il faut donc impérativement que les pistes soient traitées afin d’assurer la sécurité des passagers et des membres d’équipages.

Pour ce faire, Aéroports de Paris déploie ses “trains neige”. Il s’agit de l’ensemble des machines qui vont être utilisées simultanément pour permettre de dégager les pistes le plus rapidement possible.

Capture d’écran 2014-11-26 à 12.37.01

Le dégivrage des avions 

En période hivernale, le givre qui se dépose sur le fuselage et sur les ailes d’un avion le rend trop lourd et dégrade ses conditions de vols, ce qui peut entraîner des conséquences lors de son décol- lage. Pour des raisons de sécurité évidentes, le commandant de bord peut alors demander le dégivrage de son appareil.

 À Paris-Charles de Gaulle, Aéroports de Paris est en charge des opérations sur des aires dédiées situées près des pistes pour réduire le délai entre la fin de traitement de l’avion et son décollage. La prestation est assurée par des prestataires travaillant pour Aéroports de Paris.

 À Paris-Orly, les avions sont dégivrés sur leur point de stationnement. Ce sont les compagnies qui sont responsables des opérations, et elles ont confié cette prestation à des sociétés d’assistance. Aéroports de Paris assure l’approvisionnement en glycol de ces prestataires, sauf pour la compagnie Air France qui dispose de son propre stock. 

Capture d’écran 2014-11-26 à 12.37.29

…….

> Plus d’actualités sur Paris Charles de Gaulle

> Plus d’actualités sur Paris Orly

…….

Source : ADP

 

Laissez un commentaire