Disparition du vol MH370 : alerte aux débris en Indonésie

MH370 : zones prioritaires et plausibles pour les recherches - © JAAC.

MH370 : zones prioritaires et plausibles pour les recherches – © JAAC.

Alors que les recherches sous-marines ont repris au large l’Australie Occidentale pour retrouver l’épave du Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines disparu mystérieusement, les autorités Australiennes estiment maintenant possible que des débris apparaissent sur les côtes Indonésiennes, où l’alerte a été donnée.

 

Sept mois après la disparition du vol MH370, l’Australia Transport Safety Bureau (ATSB) en charge des recherches, dit continuer à recevoir des messages de particuliers qui ont trouvé des objets sur les côtes Australiennes et qui pensent que ceux-ci proviennent de l’appareil. Même si chaque communication est examinée « attentivement » , le bureau a cependant peu d’espoir : « la modélisation de la dérive océanique réalisée par l’Autorité Australienne de la Sécurité Maritime laisse penser  que s’il y avait des débris flottants, ils seraient beaucoup plus susceptibles d’avoir voyagé vers l’Ouest, loin des côtes de l’Australie » ,  a indiqué le 22 Octobre l’ATSB dans un communiqué.

L’autorité ajoute en revanche qu’il est possible que « certains matériaux [du vol MH370] aient dérivé vers la côte de l’Indonésie, et une alerte a été émise dans ce pays, demandant que les autorités soient averties de tout ce qui peut ressembler à des débris de l’avion » .

Pendant ce temps-là, les recherches sous-marines pour retrouver l’épave se poursuivent, en fonction des disponibilités opérationnelles des deux navires affrétés, le Go Phoenix et le Fugro Discovery, contraints de se réapprovisionner régulièrement à Fremantle.

Depuis le début du mois d’Octobre, « Plus de 1.200 km2 du fond océanique ont été cherchés » , précise l’ATSB, soit une petite partie des 60.000 km2 de la zone dite prioritaire pour les recherches, le long du « 7ème arc » .

Les autorités avaient averti que l’opération pourraient durer jusqu’à douze mois.

L’espoir est mesuré : « les complexités entourant les recherches sont immenses » , dit l’ATSB, admettant « qu’il est impossible de déterminer avec certitude où l’avion a pu rentrer dans l’eau » .

« Même après tout ce temps et ce travail, la mission se poursuit avec une analyse plus fine des messages envoyés par le système de communication par satellite. Cet effort continu pourrait entraîner des changements dans la définition des priorités pour l’emplacement des recherches à l’intérieur de la zone située le long du septième arc » , prévient l’ATSB.

Le vol Malaysia Airlines MH370 a disparu le 08 Mars 2014 avec 239 personnes à son bord. A ce jour, aucun débris ni aucune trace de l’appareil ou de ses occupants n’a été repérée.

…….

> Plus d’actualités sur la disparition du vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire