Concurrence : Air France-KLM, Delta et Alitalia prêtes à des concessions sur l’Atlantique Nord

Boeing 777-300ER d'Air France en livrée SkyTeam - photo cc wikimedia

Boeing 777-300ER d’Air France en livrée SkyTeam – photo cc wikimedia

Air France-KLM, Alitalia et Delta Air Lines ont proposé des concessions à la Commission Européenne qui s’inquiète de leur co-entreprise sur les liaisons transatlantiques, susceptible de « nuire à la concurrence pour les passagers « premium » sur la liaison Paris-New York et pour l’ensemble des passagers sur les liaisons Amsterdam-New York et Rome-New York, en violation des règles antitrust de l’UE » .

 

Dans le cadre d’une enquête ouverte en 2012, la Commission Européenne redoute que la coopération poussée entre Air France-KLM, Alitalia et Delta dans le cadre de l’alliance SkyTeam, qui prévoit un partage des recettes et une gestion conjointe des horaires, des tarifs et des capacités, n’entraîne une hausse des prix sur la liaison Paris-New York (pour les passagers premium) et sur les liaisons Amsterdam-New York et Rome-New York (pour les passagers premium et tous les autres passagers). Les trois compagnies ont proposé conjointement un ensemble d’engagements afin de dissiper les craintes de la Commission, a indiqué celle-ci dans un communiqué le 21 Octobre.

Ces engagements visent principalement à permettre aux compagnies aériennes concurrentes de commencer ou de développer l’exploitation des liaisons concernées en abaissant les barrières à l’entrée ou à l’expansion. Air France-KLM, Alitalia et Delta ont proposé de mettre à disposition des créneaux d’atterrissage et de décollage dans les aéroports d’Amsterdam, de Rome et/ou de New York John F. Kennedy et Newark Liberty sur les liaisons Amsterdam-New York et Rome-New York.

Les partenaires de SkyTeam se sont en outre engagés à conclure des accords de combinabilité tarifaire et des accords spéciaux relatifs à un système de quotes-parts avec leurs concurrents qui commencent à exploiter des services aériens sans escale ou étendent de tels services sur les trois liaisons. Ces engagements valent également en ce qui concerne les concurrents qui proposent déjà des services aériens sans escale sur la liaison Paris‑New York. Ces accords permettraient aux concurrents de proposer des billets sur les vols des compagnies et faciliteraient l’accès au trafic de correspondance.

Air France-KLM, Alitalia et Delta proposent également de permettre aux passagers des nouvelles compagnies entrantes qui ne disposent pas d’un programme de fidélisation équivalent de gagner et de convertir des points sur les programmes de fidélisation des parties.

La Commission Européenne a invité les tiers intéressés à faire part de leurs observations sur les propositions des trois partenaires dans un délai d’un mois et rendra sa décision ensuite.

En Juillet 2010 et Mai 2013, la Commission Européenne avait pris des mesures concernant les alliances oneworld et Star Alliance.

…….

> Plus d’actualités sur Skyteam

…….

© Source : Commission Européenne

Laissez un commentaire