Air Tahiti Nui pourrait rejoindre une alliance

Airbus A340-300 d'Air Tahiti Nui - © Air Tahiti Nui

Airbus A340-300 d’Air Tahiti Nui – © Air Tahiti Nui

Le gouvernement territorial de Polynésie Française, propriétaire d’Air Tahiti Nui, réfléchit à faire adhérer son transporteur à l’une des trois alliances mondiales de compagnies aériennes, oneworld, SkyTeam ou Star Alliance.

 

Alors que les autorités Polynésiennes cherchent à développer la fréquentation touristique, l’adhésion d’Air Tahiti Nui à une alliance de transporteurs est une des pistes retenues pour y parvenir.

La Polynésie s’est fixée un objectif de 300.000 touristes en 2018, « un chiffre ambitieux mais qu’on peut tout à fait atteindre si on se donne les moyens d’y arriver. D’abord, par exemple, si Air Tahiti Nui décidait demain d’intégrer une alliance avec une compagnie aérienne comme Oneworld, Skyteam ou Star Alliance » , a déclaré le 14 Octobre le ministre de la Relance économique et du Tourisme, Jean-Christophe Bouissou, à Tahiti Infos.

« On y retrouve les majors des compagnies aériennes. Le Pays doit retrouver son ambition, s’ouvrir au monde. Nous devons négocier avec le monde du transport aérien international, mettre en place des code-share, parfois même quelques joint-ventures » , a-t-il ajouté.

L’année dernière, Air Tahiti Nui a cherché à intégrer la co-entreprise transatlantique menée conjointement par Air France-KLM, Delta Air Lines et Alitalia, membres de SkyTeam. La compagnie Polynésienne voulait bénéficier de l’immunité anti-trust pour s’associer à Air France en vue d’étendre son accord de partage de codes sur la ligne Los Angeles-Paris, et au-delà de Paris, vers l’Europe. Mais au printemps 2014, les autorités Américaines ont refusé de donner leur autorisation, considérant que cette alliance renforcée comportait un risque anti-concurrentiel.

En dehors d’Air France, Air Tahiti Nui partage ses codes avec un autre membre de SkyTeam (Korean Air), avec trois membres de oneworld (American Airlines, Japan Air Lines, Qantas), et un de Star Alliance (Air New Zealand). Elle bénéficie par ailleurs d’accords interlignes avec 80 transporteurs dans le monde entier.

Pour une compagnie aérienne, le fait d’adhérer à une alliance permet d’augmenter sa connectivité et sa visibilité à l’échelle mondiale, tout en facilitant la mise en place de partenariats avec d’autres compagnies membres. De leur côté, les clients de la compagnie bénéficient d’un plus grand réseau de destinations et de multiples avantages, comme la reconnaissance de leur statut de voyageurs fréquents sur l’ensemble du réseau de l’alliance, tout en ayant la possibilité d’accumuler ou d’utiliser des Miles.

Mais l’adhésion à un coût, qui varie selon la taille de la compagnie ou son engagement au sein de l’alliance. A cela s’ajoute ensuite des frais de mise à niveau des systèmes informatiques, des outils de communication, voire des livrées. L’adhésion n’est pas non plus systématique : un transporteur doit démonter qu’il contribuera de façon positive au réseau de l’alliance, et qu’il répond à certaines exigences en matière de service.

Air Tahiti Nui exploite aujourd’hui une flotte de 5 Airbus A340-300 et dessert depuis Papeete, Los Angeles, Paris Charles de Gaulle, Auckland et Tokyo Narita.

…….

> Plus d’actualités sur Air Tahiti Nui

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Un commentaire sur “Air Tahiti Nui pourrait rejoindre une alliance

Laissez un commentaire