Etihad : les partages de codes soutiennent la croissance

Visualisation d'un Boeing 787-9 aux couleurs d'Etihad - © Etihad

Visualisation d’un Boeing 787-9 aux couleurs d’Etihad – © Etihad

Etihad Airways, la compagnie d’Abu Dhabi, publie aujourd’hui ses résultats du 3ème trimestre 2014. Les partages de codes avec des compagnies partenaires ont largement contribué à la forte progression du chiffre d’affaires et du trafic passagers.

 

La stratégie de croissance d’Etihad Airways, qui consiste à investir dans des compagnies étrangères et à multiplier les partenariats pour alimenter son propre réseau au départ d’Abu Dhabi, produit ses effets.

Ainsi, les revenus liés aux accords de partages de codes ont progressé plus vite (+44%) que son chiffre d’affaires global (+29%) au cours du 3ème trimestre 2014, comparé à la même période de l’année dernière.

Ils ont pratiquement représenté un cinquième de son chiffre d’affaires (352 millions sur 1,8 milliards de dollars), en augmentation de 2 points par rapport à l’année dernière où ils contribuaient à hauteur de 17,5%.

Cette importance des partenariats se reflète également dans le trafic passagers. Entre Juillet et Septembre 2014, presqu’un tiers du total des passagers transportés par Etihad (1,1 millions sur 3,9 millions) ont effectué leur voyage sous un numéro de vol d’une compagnie partenaire, soit un bon de +41% en un an.

Fort de ses résultats, on comprend que le transporteur ne compte pas s’arrêter là : toujours au cours du trimestre écoulé, il a signé un nouveau partenariat avec Philippines Airlines, et a renforcé ceux existant avec Korean Air, KLM, Air New Zealand et la Russe S7 Airlines. Etihad est également en train d’acquérir 49% du capital d’Alitalia, laquelle renforcera sa desserte d’Abu Dhabi au départ de plusieurs villes Italiennes, pour alimenter le réseau de la compagnie Emirati au-delà du Moyen-Orient.

Etihad renforce également ses liens avec ses autres filiales dans le cadre de son nouveau concept d’alliance, Etihad Airways Partners, qui prévoit une optimisation des horaires, une uniformisation des produits, et une harmonisation des programmes de fidélité – autant d’éléments qui contribueront à rendre plus linéaires – ou plus transparents – les partages de codes pour les passagers.

Certes, la croissance organique reste un élément moteur du dynamisme d’Etihad : 7 nouvelles lignes ont été ouvertes depuis le 1er Janvier (Medine, Jaipur, Los Angeles, Zurich, Yerevan, Perth et Rome), et 3 autres sont prévues jusqu’à la fin de l’année (Phuket en Octobre, San Francisco en Novembre et Dallas en Décembre). 22 nouveaux avions ont rejoint la flotte sur les 12 derniers mois.

Mais les accords de partenariat qu’Etihad met en place au fur et à mesure de ses acquisitions dans le monde restent un élément-clé de sa stratégie – ce sont eux qui tirent principalement sa croissance.

Cette politique n’est cependant pas exempte de risques : cette semaine, les autorités Allemandes ont remis en cause ses accords avec sa filiale airberlin, qu’elle détient à hauteur de 29%. Plus tôt dans l’année, la Suisse avait bloqué les partages de codes d’une autre de ses filiales, Darwin Airlines. En outre, la Commission Européenne mène actuellement l’enquête sur l’étendue du contrôle qu’Etihad exerce sur plusieurs de ses filiales.

Rappelons qu’Etihad est entrée au capital d’Aer Lingus, airberlin, Air Serbia, Air Seychelles, Alitalia (en cours d’approbation), Darwin Airlines, Jet Airways et Virigin Australia.

…….

Etihad Airways : chiffres-clés du 3ème trimestre 2014

Capture d’écran 2014-10-14 à 19.00.57

…….

> Plus sur Etihad Airways

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire