Ebola : renforcement des contrôles dans les aéroports aux Etats-Unis et au Canada, plus d’information en Europe

Passagers - Attente à l'aéroport

Passagers – Attente à l’aéroport

Pour éviter la propagation du virus ebola sur leur territoire, les Etats-Unis renforceront dès ce week-end les contrôles dans certains aéroports pour les passagers en provenance d’Afrique de l’Ouest. Ces mesures ne devraient pas avoir d’incidence pour les autres voyageurs, selon les autorités. Le Canada prend des décisions similaires. En Europe, on voit les choses différemment.

 

Après la mort hier mercredi d’un premier patient originaire du Liberia sur le sol Américain, les Etats-Unis ont annoncé un renforcement des contrôles de sécurité dans cinq aéroports, afin d’éviter la propagation de la maladie.

Ces contrôles supplémentaires concerneront uniquement les passagers en provenance de Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par l’épidémie.

Ils seront mis en place dès samedi 11 Octobre à New York JFK, puis à Newark, Washington Dulles, Chicago O’Hare et Atlanta dans le courant de la semaine prochaine. Ces cinq aéroports concentrent 94% des voyageurs en provenance des trois pays, a indiqué le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies Américain (CDC).

Mais avec 150 voyageurs seulement chaque jour en provenance d’Afrique de l’Ouest, les contrôles renforcés dans ces aéroports ne devraient pas avoir d’impact sur les autres passagers, estiment les autorités.

En pratique, les agents des services de l’immigration escorteront les voyageurs arrivant d’un des trois pays vers une zone réservée, où ils seront questionnés sur une possible exposition au virus ebola, et examinés par une équipe formée à cet effet, qui prendra leur température corporelle avec un appareil « non invasif » . En cas de fièvre, de symptômes alarmants, ou de possible exposition au virus, ils seront alors transférés aux équipes médicales spécialisées.

Le Canada met en place des mesures similaires, mais les autorités n’ont pas indiqué les aéroports concernés ni la date à laquelle elles seront appliquées.

Ni les Etats-Unis ni le Canada ne disposent de liaisons aériennes directes avec l’un des pays touchés par l’épidémie d’ebola. Delta Airlines a cessé de desservir Monrovia au Liberia fin août.

Pour se rendre en Amérique du Nord depuis la Guinée, le Liberia ou la Sierra Leone, les voyageurs doivent transiter soit par l’Europe, soit par le Maroc – Air France, Brussels Air Lines et Royal Air Maroc restant les rares compagnies internationales à conserver des vols vers ces pays d’Afrique de l’Ouest. Air France a cependant suspendu cet été la desserte de Freetown en Sierra Leone sur recommandation des autorités Françaises.

De son côté, l’Union Européenne a décidé hier de « renforcer l’information aux voyageurs et professionnels de la santé » pour prévenir une pénétration du virus sur son territoire, après la contamination d’une aide-soignante Espagnole.

En France, la ministre de la Santé Marisol Touraine a estimé ce jeudi que le contrôle à l’arrivée des voyageurs « n’est pas la solution miracle » , expliquant à l’antenne d’I-télé que les voyageurs qui ont été en contact avec le virus peuvent ne pas présenter de symptômes, ou venir d’une autre destination que les pays touchés. « La vérité c’est que tout le monde considère que ce qui est essentiel, c’est le contrôle au départ. Donc nous travaillons actuellement avec les autorités des pays concernés – qui sont des autorités souveraines -, pour voir dans quelles conditions nous pourrions renforcer les contrôles au départ » , a-t-elle dit.

Dans les pays touchés par le virus ebola, 36.000 passagers en deux mois ont fait l’objet d’un contrôle à l’aéroport lors d’un départ vers l’étranger, selon les chiffres des autorités Américaines. 77 n’ont pas été autorisés à embarquer. Aucune de ces personnes n’était infectée par la maladie.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’épidémie à tué depuis Mars dernier 3,879 victimes sur 8.033 cas confirmés.

…….

> Plus d’informations sur les conséquences du virus ebola sur le transport aérien

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire