Air France envisage d’annuler la livraison de ses deux derniers Airbus A380

Airbus A380 d'Air France. - © Air France

Airbus A380 d’Air France. – © Air France

La flotte d’Air France pourrait comprendre un maximum de 10 Airbus A380. La compagnie a confirmé qu’elle pensait annuler la livraison de ses deux derniers super Jumbos.

 

Il est peu probable qu’Air France prenne livraison un jour des deux derniers exemplaires de l’Airbus A380 qui restent à lui livrer, à indiqué le 23 septembre 2014 l’agence Reuters citant un responsable de la première compagnie Française.

 « Je pense que nous sommes plutôt bien avec 10 appareils aujourd’hui, » a déclaré Bruno Delile, vice-Président du groupe Air France-KLM en charge de la planification de la flotte, ajoutant qu’il y avait un nombre limité de routes dans le réseau du transporteur avec suffisamment de trafic quotidien pour justifier le déploiement d’un tel appareil.

Air France a configuré ses A380 pour recevoir 516 passagers, dont 9 en Première classe, 80 en classe Affaires, 38 en Premium Economie et 389 en Economie.

« Les prévisions concernant la croissance du trafic et la saturation du marché ne se sont pas concrétisées, » a poursuivi le responsable d’Air France.

A cela s’ajoute l’impossibilité d’opérer l’appareil vers certains aéroports en raison de son gabarit exceptionnel. Sao Paulo, ou Mexico ne peuvent l’accueillir en raison de l’étroitesse de leurs pistes.

D’autres plateformes l’interdisent pour des raisons opérationnelles, comme Tokyo Haneda, à cause des temps de séparations plus longs qu’il entraîne entre les décollages.

Enfin certains pays sont réticents à laisser les compagnies utiliser le plus gros appareil au monde pour protéger leurs propres compagnies aériennes : la Chine a mis trois ans à délivrer à Air France l’autorisation de voler vers Shanghai en A380 et n’a pas délivré celle pour Pékin. L’Inde interdisait l’accès de l’appareil à ses aéroports jusqu’au début de cette année.

« Les aéroports ne se précipitent pas pour accueillir l’A380, » regrette Bruno Delile.

La nouvelle donne : 787 et A350

Ce n’est pas la première fois qu’un dirigeant d’Air France évoque les difficultés de la compagnie à exploiter l’A380. L’année dernière, Bruno Matheu, responsable de l’activité long-courrier, émettait les mêmes critiques et précisait que des appareils comme le Boeing 787 Dreamliner et l’Airbus A350 XWB délivraient des coûts opérationnels similaires tout en offrant plus de flexibilité dans leur utilisation. Air France doit recevoir les premiers exemplaires de ces deux modèles à partir de 2016 et 2017 respectivement.

Quant à la commande initiale des A380, elle date de Juillet 2000. A l’époque, la compagnie avait signé pour 10 exemplaires fermes plus 4 options, converties en commandes fermes pour 2 appareils, et annulées pour les 2 restants, en Mai 2007.

Depuis, le marché a largement évolué, notamment sous l’effet de la concurrence des compagnies du Golfe qui captent une part de plus importante du trafic, mais aussi avec l’apparition des appareils bimoteurs de nouvelle génération, comme le 787 et l’A350. Ces aéronefs disposent d’une autonomie augmentée et des couts opérationnels réduits par rapport à ceux de la précédente génération, et remettent en question la stratégie « de hub à hub » qui avait présidé à la création du super Jumbo Européen. De plus faible capacité que l’A380 ou le 777-300ER, les 787 et A350 peuvent servir à atteindre des villes secondaires ou à multiplier les fréquences vers les villes principales.

Les propos de Bruno Delile interviennent alors qu’Air France a pris récemment des décisions concernant sa flotte long-courrier. « Nous avons pris plusieurs mesures sur la flotte : maintien de 747-400 jusqu’en septembre 2015, livraison d’un 777 supplémentaire en 2016 s’ajoutant aux six 777 déjà prévus, anticipation de la livraison des premiers 787, » écrivait le 17 Septembre 2014 le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac.

Air France a reçu son dixième A380 en Juin 2014. L’année dernière, la livraison des deux derniers exemplaires a été repoussée à 2016.

Les A380 d’Air France relient actuellement Paris Charles de Gaulle à New York JFK, Washington Dulles, Los Angeles, San Francisco, Johannesburg, Shanghai et Hong Kong. Ils opèreront également vers Abidjan dès le 26 Octobre (trois fois par semaine), ainsi que vers Miami à compter du 1er Décembre (6 à 7 fois par semaine).

…….

> Plus d’actualités sur Air France et l’A380

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Les propos de Bruno Delile ont été recueillis par l’agence Reuters et le Seattle Times, ceux de Bruno Matheu par Air Transport World.

Laissez un commentaire