Airbus dépasse les 1.000 commandes brutes annuelles en Août

Vue aérienne d'un Airbus A380 - © Airbus

Airbus a livré 17 A380 sur les huit premiers mois de l’année 2014 – © Airbus

Les commandes brutes d’Airbus en 2014 ont franchi le cap symbolique des 1.000 unités au mois d’août. Mais l’avionneur Européen est toujours devancé par son concurrent Boeing.

 

Airbus a enregistré 1.001 commandes brutes entre le 1er Janvier et le 31 Août 2014, malgré un dernier mois plutôt calme.

La commande ferme du groupe IAG pour sa filiale Iberia portant sur 8 A350-900 provenant d’options antérieures a été la plus importante du mois d’Août 2014. Elle reste la seule pour des appareils longs-courriers.

Le mois dernier, Airbus a également vendu 13 exemplaires de la famille A320, dont 4 à la société de leasing Chinoise CALC et 2 à Aegean Airlines. Air Asia a continué de convertir des commandes d’A320ceo « classiques » en A320neo remotorisés, avec 4 nouveaux exemplaires le mois dernier.

En tenant compte des différentes annulations, le nombre de commandes nettes annuelles au 31 Août 2014 s’établit à 722, dont 502 pour le seul A320neo.

Les 127 intentions d’achat pour le nouvel A330neo lancé en Juillet au salon de Farnborough n’ont pas été transformées en commandes fermes durant ce mois d’Août.

En termes de livraisons, Airbus a livré 389 appareils sur les 8 premiers mois de l’année, soit 306 monocouloirs de la famille A320, 66 A330 et 17 A380, contre 394 appareils au total sur la même période de l’année dernière.

Avec ces chiffres, Airbus reste devancé par Boeing aussi bien en termes de commandes nettes (986 contre 722) que de livraisons (400 contre 389), les chiffres du constructeur Américain étant arrêtés au 26 Août 2014.

A la fin du mois dernier, le carnet de commandes d’Airbus enregistrait 5.982 appareils, soit 4.733 exemplaires de la famille A320, 230 A330, 750 A350 et 179 A380, représentant 8 à 9 ans de production au rythme actuel, précise l’avionneur.

…….

> Plus sur Airbus

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire