Ebola : Air France suspend la desserte de Freetown

Airbus A340 d'Air France à Paris charles de Gaulle terminal 2 - © Air France

Airbus A340 d’Air France à Paris charles de Gaulle terminal 2 – © Air France

Air France annonce aujourd’hui suspendre provisoirement la desserte de Freetown en Sierra Leone. La décision intervient après une recommandation du gouvernement Français.

 

Air France interrompt dès demain ses vols vers la Sierra Leone, un des pays les plus touchés par l’épidémie du virus ebola.

« Compte tenu de l’analyse de l’évolution de la situation et des recommandations faites par les autorités françaises, Air France suspend provisoirement la desserte de Freetown en Sierra Leone à compter du jeudi 28 août 2014, » annonce ce mercredi la compagnie dans un communiqué. 

Air France desservait jusqu’à présent Freetown à raison de deux vols hebdomadaires et n’a pas précisé la date à laquelle elle comptait reprendre ses opérations vers la Sierra Leone.

Des mesures commerciales sont prévues à l’intention des clients concernés par la suspension de la ligne : ceux-ci « seront prochainement contactés par la compagnie qui leur proposera des solutions de réacheminement ou le remboursement de leurs billets, » indique le transporteur.

La décision d’Air France suit une recommandation des autorités Françaises : plus tôt dans la journée, le premier Conseil des Ministres du gouvernement Valls II avait conclu que « compte-tenu de l’évolution de l’épidémie et de la situation des systèmes de santé (…), les pouvoirs publics recommandent à la société Air France de suspendre temporairement sa desserte de Freetown.« 

La compagnie se justifie, en estimant que « la recommandation des autorités françaises est sans lien avec le niveau de sécurité sanitaire de la desserte aérienne qu’elle assure entre Freetown et Paris. La qualité du dispositif mis en place par les Autorités locales à l’aéroport de Freetown, avec l’aide d’Air France, n’est pas remise en cause, » poursuit le communiqué.

Air France a fait face ces derniers jours à de nombreuses pressions pour interrompre la desserte des pays touchés par l’épidémie du virus ebola : un syndicat, le SNGAF, a lancé une pétition auprès du personnel naviguant, qui aurait reçu plus de 1.000 signatures en quelques jours, tandis la CGT a appelé les hôtesses et stewards à refuser les missions vers Conakry, Freetown et Lagos. Un parti politique, le Front National, s’en est également mêlé.

Air France indique au demeurant « maintenir son programme de vols de et vers la Guinée (Conakry / 1 vol quotidien) et le Nigéria (Lagos / 1 vol quotidien). »   

La Sierra Leone se retrouve de plus en plus isolée, après l’interruption des services d’Air Côte d’Ivoire, Arik Air, Asky Airlines, British Airways, Gambia Bird, Kenya Airways et maintenant d’Air France.

Brussels Airlines et Royal Air Maroc demeurent à présent les seules compagnies aériennes intercontinentales à desservir l’aéroport Lungi de Freetown.

…….

> Plus sur Air France

> Plus sur les conséquences du virus ebola sur le transport aérien

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire