Etihad Regional doit modifier ses relations avec Etihad pour rester Suisse

Darwin Airline opère sous le nom d'Etihad Regional. Les 10 Saab 2000 de la compagnie seront repeints avec cette livrée pour Juin 2014. - © Etihad

Darwin Airline opère sous le nom d’Etihad Regional – © Etihad

Après plusieurs mois d’enquête, les autorités Suisses ont jugé que Darwin Airlines, rebaptisée Etihad Regional, présentait le risque de ne plus être une compagnie aérienne Suisse. Etihad doit agir vite.

 

Etihad Regional n’est pas vraiment une compagnie Suisse, a estimé l’Office Fédéral de l’Aviation Civile (OFAC), le régulateur Suisse du transport aérien.

Etihad Airways, la compagnie d’Abu Dhabi, a acquis en Novembre 2013 un tiers du capital de la compagnie régionale Suisse Darwin Airlines, qui opère maintenant sous le nom commercial d’Etihad Regional.

Mais dans le cadre de cette transaction, l’OFAC a examiné les relations entre Etihad et Etihad Regional, notamment pour déterminer si le contrôle de la société était toujours exercé en Suisse ou en Europe.

Non, a estimé l’office.

Sur le papier pourtant, Etihad reste un actionnaire minoritaire d’Etihad Regional, mais l’OFAC doute des pouvoirs réels du transporteur Emirati et estime que son influence serait beaucoup plus étendue qu’en apparence.

« L’OFAC a conclu que les mécanismes de coopération proposés peuvent conduire à un contrôle d’Etihad sur Darwin Airlines et seraient donc incompatible avec les dispositions statutaires », a déclaré le 20 Août un porte-parole de l’OFAC au journal Blick.

En conséquence, Etihad doit procéder immédiatement à des ajustements structurels dans ses relations avec Etihad Regional.

Le délai accordé par l’OFAC est en effet très court, expirant au 30 Septembre 2014, date à partir de laquelle il réévaluera la situation.

Les risques encourus par la compagnie d’Abu Dhabi et sa filiale n’ont pas été détaillés, mais dans l’éventualité où Etihad Regional ne répondrait aux exigences du régulateur, elle pourrait perdre sa licence d’exploitation Suisse, estiment les médias de ce pays.

Le coup serait sévère pour Etihad qui verrait sa stratégie Européenne remise en cause, puisque Etihad Regional perdrait alors son accès illimité aux marchés Suisse et Européen.

En attendant, la décision de l’OFAC donne du grain à moudre à Swiss Airlines et à sa maison-mère Lufthansa, très critiques envers les ambitions Européennes d’Etihad qu’elles accusent de mener une concurrence inégale grâce à des aides de l’Emirat d’Abu Dhabi qui détient 100% de son capital.

Le groupe Lufthansa, ainsi qu’Air France-KLM, ont demandé conjointement à la Commission Européenne d’enquêter sur les investissements d’Etihad en Europe et plus particulièrement sur une éventuelle prise de contrôle d’autres compagnies aériennes, notamment d’Air Berlin, deuxième compagnie Allemande dont le transporteur d’Abu Dhabi détient environ 29% du capital, mais aussi d’Air Serbia (49% du capital).

Etihad détient également une participation dans Aer Lingus (moins de 5%) mais elle vient surtout de conclure un accord avec Alitalia pour racheter 49% de son capital. Ce denier investissement reste soumis à l’approbation de Bruxelles.

…….

> Plus sur Etihad

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire