Air France s’apprête à restructurer ses opérations moyens-courriers

Airbus A318 d'Air France à l'aéroport de Paris Charles de Gaulle - © Air France

Airbus A318 d’Air France à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle – © Air France

17 ans après l’absorption d’Air Inter, Air France s’apprête à restructurer son réseau moyen-courrier en transférant à Hop! la majeure partie de ses opérations au départ d’Orly tandis que Transavia montera en puissance.

 

A partir de l’été 2015, Air France transfèrera l’essentiel de ses vols intérieurs au départ d’Orly, ainsi que certaines destinations Européennes, à Hop!, indique ce 20 Août le journal Les Echos.

La filiale régionale d’Air France opèrera donc la plupart des vols moyens-courriers, en plus des liaisons transversales point à point actuelles.

Air France continuera cependant à opérer les vols intérieurs et Européens alimentant son hub de Paris Charles de Gaulle ainsi que les liaisons les plus fréquentées au départ d’Orly, notamment vers Marseille, Nice et Toulouse.

Toujours au départ d’Orly, les actuelles lignes « non rentables » d’Air France seront purement et simplement fermées, et les slots ainsi libérés seront transférés à Transavia pour développer des vols low-cost vers des destinations typées « loisirs. »

Cette « redistribution des rôles » entre Air France, Hop! et Transavia vise à remettre sur la voie de la profitabilité les opérations moyens-courriers, aujourd’hui déficitaires, alors qu’elles représentent 40% des activités du groupe.

Ainsi, Hop! gagnera en flexibilité grâce à une flotte augmentée d’une vingtaine d’Airbus A320 transférés par Air France, qui lui permettront de décider de l’appareil le plus approprié en fonction de la demande selon les routes et les heures de la journée. Ni Air France, qui ne compte aucun appareil régional sans son parc aérien, ni Hop!, qui ne dispose d’aucun aéronef de capacité supérieure à 110 places, ne bénéficient aujourd’hui de cette souplesse.

La flotte de Transavia France serait pour sa part élargie par l’arrivée en 2015 de sept Boeing 737-800 NG en plus des 14 appareils actuels, selon les pilotes du SNPL. La filiale d’Air France-KLM, « élément clef de la stratégie du groupe, » devrait opérer 64 appareils d’ici à 2016, répartis entre Transavia France et Transavia Hollande.

« Reste à savoir si l’entreprise Air France est prête à un tel bouleversement, » indiquent Les Echos, qui prévoit une rentrée agitée chez le groupe aérien avec la présentation d’un nouveau plan industriel pour les cinq années à venir, Perform 2020, prévue pour le 11 Septembre, où l’essentiel de ces mesures sera détaillé.

Si le rapport Guérin, qui préconisait dès le début de cet été le transfert des activités régionales d’Air France à Hop!, a été bien accueilli par les personnels, sa mise en oeuvre pourrait s’avérer plus délicate, notamment pour les équipages des A320 d’Air France qui devront voler chez Hop!.

Mais c’est surtout le développement de Transavia qui pourrait constituer une pierre d’achoppement entre la direction d’Air France et ses salariés, en raison de conditions de rémunération et de travail bien moins avantageuses chez Transavia.

L’un des syndicats de pilotes d’Air France, le SNPL, a lancé un appel à la grève pour le mois de Septembre avec des dates qui seront précisées le 28 Août.

…….

> Voir le fil d’actualité d’Air France

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire