Ebola : Kenya Airways se ravise et suspend ses opérations vers le Liberia et la Sierra Leone

Boeing 737 de Kenya Airways

Boeing 737 de Kenya Airways

Changement radical de position chez Kenya Airways : quelques jours seulement après avoir annoncé qu’elle maintenait ses vols vers les pays touchés par l’épidémie du virus ebola, la compagnie Kenyane déclare les suspendre à compter de ce soir minuit. La décision n’est pas sans conséquences économiques pour le transporteur.

Kenya Airways, qui avait annoncé maintenir ses vols vers l’Afrique Occidentale où sévit l’épidémie de virus ebola qui a fait plus de 1.100 morts depuis sa résurgence en Février dernier, est obligée de raviser : la compagnie nationale Kenyane suspends ses opérations vers Monrovia au Liberia et Freetown en Sierra Leone.

La décision de la compagnie suit celle annoncée samedi du gouvernement Kenyan de fermer ses frontières aux passagers en provenance de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone.

« Cette décision opérationnelle qui rentre en vigueur mardi 19 Août 2014 à minuit, est fondée sur la situation et l’évaluation des risques par le ministère de la Santé du Kenya, » a indiqué Titus Naikuni, directeur général de Kenya Airways dans un communiqué.

La compagnie Kenyane membre de SkyTeam desservait, via Accra au Ghana, Freetown à raison de 4 vols par semaine et Monrovia à raison de 3 vols par semaine.

En revanche, elle maintient ses opérations vers Accra, ainsi que vers Abuja et Lagos au Nigeria.

Des mesures commerciales prévoyant le remboursement intégral des billets ont été prises à l’égard des passagers.

Cette décision résulterait dans un manque à gagner qui pourrait atteindre 2,4 milliards de schillings Kenyans (environ 20 millions d’euros) sur une base annuelle, analyse le journal économique Kenyan Business Daily.

Celui-ci calcule également que les vols vers Monrovia et Freetown représentaient 16% des opérations de Kenya Airways en Afrique Occidentale.

Enfin, le retrait de Kenya Airways sur les routes vers Freetown et Monrovia donnent un avantage à sa grande concurrente Est-Africaine membre de Star Alliance, Ethiopian Airlines, qui pour l’heure poursuit ses vols au départ d’Addis Abeba vers Monrovia et Conakry.

Kenya Airways rejoint donc maintenant British Airways et Emirates dans leur décision de suspendre toute opération vers les pays atteints par l’épidémie.

Des liaisons intra-Africaines sont également interrompues avec des décisions similaires chez Arik Air, Asky Airlines, Air Côte d’Ivoire et Gambia Bird.

De son côté, Korean Air a suspendu ses vols vers Nairobi alors qu’aucun cas d’ebola n’a été signalé au Kenya.

A ce jour, Air France, Brussels Airlines, Delta Air Lines et Royal Air Maroc continuent leurs opérations normalement en Afrique Occidentale.

Kenya Airways est détenue à 26% par le groupe Air France-KLM

…….

> Plus sur Kenya Airways

> Plus sur le transport aérien face à l’épidémie du virus ebola

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire