AH5017 : l’épave localisée, la thèse du missile écartée

Localisation estimée de l'épave du vol AH5017 à proximité de Gossi au Mali - Source : Aviation Herald

Localisation estimée de l’épave du vol AH5017 à proximité de Gossi au Mali – Source : Aviation Herald

« L’épave de l’avion d’Air Algérie disparu jeudi a été localisée cette nuit au Mali, dans la région de Gossi, à proximité de la frontière du Burkina Faso  » , communiquait tôt ce vendredi matin la Présidence Française. Les autorités écartent d’emblée le tir d’un missile sol-air comme cause de l’accident.

 

L’Elysée confirme ainsi l’information tombée hier soir, selon laquelle l’état-major Burkinabé avait la certitude que le MD83 d’Air Algérie opéré par Swiftair s’était écrasé dans la région de Gossi.

« L’appareil a été clairement identifié malgré son état désintégré » , ajoute l’Elysée, précisant qu’ « un détachement militaire français a été envoyé sur place pour sécuriser le site et recueillir de premiers éléments d’information « .

Sans attendre d’avoir récupéré les boites noires ou analyser les débris, les autorités Françaises écartent d’emblée que l’appareil ait pu être abattu par un tir de missile sol-air comme le vol MH17 la semaine dernière : les factions Djihadistes présentes dans la région ne disposeraient pas d’un tel équipement.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avançait sur les ondes comme cause la plus probable de l’accident les mauvaises conditions météorologiques.

Dans cette région sévit actuellement un front intertropical de convergence résultant dans une accumulation de cumulo-nimbus potentiellement dangereux pour la navigation aérienne.

AH5017 : carte Météo Infrarouge du Mali

AH5017 : carte Météo Infrarouge du Mali pour le 24 Juillet 2014 à 03h00 UTC

Selon les premiers rapports, le pilote du MD83 aurait demandé vers 01h38 GMT jeudi au contrôle aérien de Niamey au Niger de changer de cap pour éviter une zone orageuse. Le contact a ensuite été perdu avec l’appareil à 01h47 GMT. Aucun signal de détresse n’a été lancé, laissant penser à un événement brutal et soudain.

Si l’hypothèse météo devait être confirmée, ce ne serait pas la première fois qu’un appareil du type McDonnell Douglas MD série 80 serait impliqué dans un tel accident : déjà le 16 Août 2005, un MD82 de West Caribbean Airways assurant un vol charter entre Panama et Fort-de-France en Martinique s’était écrasé au Venezuela après une mauvaise réaction de l’équipage en traversant une zone météo aux conditions dégradées en haute altitude. Mais rien n’indique pour l’instant qu’un scénario similaire se soit reproduit.

Le MD83 opéré par Swiftair pour Air Algérie a été livré en Juin 1996. Il a subi un contrôle de routine par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) Française lors d’un passage à l’aéroport de Marseille le 22 Juillet 2014, et jugé « en bon état  » . Swiftair est une compagnie Espagnole et ses équipages sont entraînés selon la réglementation Européenne.

L’appareil s’est écrasé avec 116 personnes à son bord, dont 51 Français, après une semaine marquée par deux autres accidents aériens mortels, celui du vol MH17 de Malaysia Airlines probablement descendu par un missile en Ukraine et celui du vol GE222 de Transasia Airways à Taïwan qui s’est écrasé au moment de l’atterrissage alors que sévissait un typhon dans la région.

…….

> Plus sur le vol AH5017

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

3 commentaires sur “AH5017 : l’épave localisée, la thèse du missile écartée

  1. Il y a 2 choses qui clochent pour moi et en totale contradiction, qui mériteraient des éclaircissements :
    – pas de signal de détresse, ce qui indique une désintégration soudaine ou un attentat,
    – mais l’état de désintégration avancée de l’épave indique plutôt un impact avec le sol, donc de possibles pb techniques similaires à l’accident du vol AS261 le 31/1/2000 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_261_Alaska_Airlines

Laissez un commentaire