Farnborough 2014 : Airbus a fait le show

Demonstration de l'A380 au salon de Farnborough 2014 - © Airbus

Demonstration de l’A380 au salon de Farnborough 2014 – © Airbus

 

Airbus et Boeing ont engrangé des commandes et intentions d’achat représentant 115,5 milliards de dollars US, lors du salon aéronautique de Farnborough en Grande Bretagne.

 

Dans cette course aux commandes, c’est Airbus qui a mené la danse, profitant notamment du lancement de l’A330neo : le nouveau modèle a suscité 121 engagements (dont 55 de la part des sociétés de leasing). Au total, l’avionneur Européen a placé 496 avions pour une valeur de 75,3 milliards de dollars US, sa meilleure performance de tous les temps à ce salon.

De son côté, Boeing aligne des chiffres presque deux fois moins élevés, avec 201 avions, représentant 40,2 milliards de dollars US.

Pour impressionnantes qu’elles soient, ces sommes restent purement indicatives : les compagnies aériennes obtiennent généralement de gros rabais – jusqu’à 55% du prix catalogue selon la Tribune – et de nombreux engagements d’achat restent encore à finaliser.

Autre bémol : les commandes enregistrées à Farnborough n’atteignent pas le niveau de celles passées lors du salon du Bourget en 2013, qui avaient représenté 134,7 milliards de dollars US. Les salons de Farnborough et du Bourget sont tenus en alternance, d’une année sur l’autre.

Ainsi, Airbus rattrape partiellement son retard sur son concurrent Boeing, arrivé en tête à l’ouverture, avec  649 commandes fermes, portées à 783 après l’événement. De son côté, Airbus va quitter le salon avec environ 650 commandes selon certaines estimations, un chiffre qui sera mis à jour officiellement début Août.

Pour Boeing comme pour Airbus, les commandes enregistrées cette année dépassent déjà le nombre d’appareils qui seront construits en 2014.

Cette forte demande a incité les deux constructeurs à augmenter leur production, qui atteint aujourd’hui des niveaux historiques.

…….

> Plus sur Airbus

> Plus sur Boeing

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire