Les surcapacités et la crise au Venezuela affectent Air France-KLM

Air France - KLM

Air France – KLM

 

Les surcapacités pour le trafic passagers, l’activité cargo ainsi que la crise au Venezuela affectent Air France-KLM. A l’instar d’autres transporteurs Européens, le groupe Franco-Néerlandais a été amené à revoir à la baisse ses prévisions de résultats financiers pour 2014.

 

Les chiffres du trafic passagers d’Air France-KLM pour le mois de Juin font pourtant état d’une progression du nombre de passagers transportés sur un an (+2,9% entre Juin 2013 et Juin 2014) supérieure à celle de l’offre (+1,9% sur la même période), avec en corollaire une augmentation du coefficient de remplissage qui atteint le chiffre record de 86,2% (+0,9% en un an), mais la recette unitaire est stable.

En clair, le groupe remplit toujours mieux ses avions, mais la concurrence qui fait rage sur certains marchés l’oblige à modérer le prix des billets avec pour conséquence une stagnation de ses revenus.

Des surcapacités sur l’Atlantique Nord et l’Asie sont à l’origine de cette situation, selon le transporteur, qui indique également être affecté par l’atonie de l’activité cargo mais aussi par la crise au Venezuela.

Du coup, Air France-KLM a dû revoir à la baisse ses prévisions financières, s’attendant à ce que sa marge brute d’exploitation (EBITDA) soit inférieure de 12% à celle attendue précédemment, soit 2,2 – 2,3 milliards d’euros au lieu de 2,5 milliards.

Selon le transporteur, ce résultat avant intérêt, taxe, dépréciation et amortissement annoncerait pourtant une progression de 20% par rapport à celui de l’année précédente.

La dégradation des prévisions financières serait due pour moitié à la faiblesse des revenus du trafic passagers, et pour l’autre moitié au cargo ainsi qu’au blocage des avoirs du Groupe au Venezuela, selon les propos d’un porte-parole d’Air France-KLM rapportés par Reuters.

Ce dernier précise que le montant des avoir bloqués au Venezuela, soit le produit de la vente des billets d’avion que le groupe ne peut rapatrier depuis 2012, représente pour Air France-KLM la somme de 290 millions d’euros sur un total de 4,2 milliards d’euros dû par le gouvernement du pays à l’ensemble des transporteurs internationaux en Mai 2014.

Quant à l’activité Cargo, le groupe envisage la vente totale ou partielle de sa filiale spécialisée, Martinair.

Air France-KLM a par ailleurs achevé le plan de départs volontaires annoncé en Octobre 2013 et débute ce mois-ci un nouveau plan portant sur la suppression de 700 postes de personnel navigant de cabine.

D’autres transporteurs Européens sont affectés par des difficultés : Icelandair et le groupe Lufthansa ont également lancé ce mois-ci un avertissement sur leurs résultats, ce dernier invoquant aussi les surcapacités sur l’Atlantique Nord. SAS Scandinavian Airlines prévoit de couper davantage encore ses effectifs. De l’autre côté de l’Atlantique, Delta Air Lines a publié des résultats financiers qui ont déçu.

…….

Air France – KLM : trafic passagers Juin 2014

Capture d’écran 2014-07-09 à 09.13.43

…….

> Plus sur Air France-KLM

> Plus sur la crise des avoirs bloqués au Venezuela

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire