Aeromexico programme le retrait de ses Boeing 767 et 777

Boeing 767-200ER d'Aeromexico - Photo © Marcel Hohl / Planespotters

Boeing 767-200ER d’Aeromexico – Photo © Marcel Hohl / Planespotters


 

En annonçant le retrait de ses Boeing 767 et 777, Aeromexico signale qu’elle ne comptera bientôt plus que des Boeing 787 Dreamliner dans sa flotte long-courrier, ouvrant la voie au renforcement de son réseau.

 

Les Boeing 767 seront retirés au 3ème trimestre 2015 et les Boeing 777-200ER à partir de 2018, a indiqué le PDG de la principale compagnie Mexicaine à CAPA centre for Aviation.

Ainsi, la flotte long-courrier d’Aeromexico sera composée uniquement de Boeing 787 Dreamliner à l’orée de la prochaine décennie.

Elle comprend aujourd’hui 3 Boeing 767-300ER, 2 Boeing 767-200ER, 4 Boeing 777-200ER auxquels s’ajoutent 5 Boeing 787-8 depuis l’introduction du premier exemplaire en Août 2013.

4 autres 787-8 sont en commande avec des livraisons prévues jusqu’à la mi-2015 . La compagnie doit également recevoir 6 787-9  et prévoit d’exercer ses options sur 5 autres exemplaires du Dreamliner.

Ainsi, avec 20 787 en service en 2020, la flotte long-courrier d’Aeromexico aura pratiquement doublé en 7 ans par rapport aux 11 appareils qui la composait à la mi-2013 (7 767 et 4 777).

Selon le PDG d’Aeromexico, le passage du 767 au 787 résulte en une diminution des coûts unitaires de l’ordre de 25%. La compagnie cherche aussi à maximiser ses revenus grace aux 32 sièges full-flat de classe Affaires installés dans le nouvel appareil.

« Le développement du réseau long-courrier et l’introduction du 787 sont des facteurs de différenciation essentiels pour Aeromexico« , note CAPA, qui souligne aussi la montée en gamme de la compagnie Mexicaine grace au Dreamliner, plus apte à concurrencer les compagnies Européennes que le précédent produit.

Avec l’arrivée des nouveaux exemplaires, la priorité sera donnée à l’augmentation des fréquences avant l’ouverture de nouvelles lignes, Aeromexico visant une desserte quotidienne de chacune de ses actuelles destinations longs-courriers.

Les derniers 787-8 reçus bénéficient d’une puissance accrue par rapport aux premiers exemplaires et permettront la desserte de Tokyo et Shanghai sans escale depuis son hub de Mexico vraisemblablement à partir de l’année prochaine.

…….

> Plus d’actualités sur Aeromexico

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire