Les deux mystères de l’annulation des 70 Airbus A350 d’Emirates

Airbus A350 XWB sur la piste - © Airbus

Airbus A350 XWB sur la piste – © Airbus

 

L’annulation historique par Emirates le 11 Juin dernier de sa commande portant sur 70 Airbus A350 n’a pas fini de faire parler d’elle. Non seulement Emirates considérait cette commande comme annulée bien avant l’annonce officielle d’Airbus, mais la compagnie de Dubai signale aujourd’hui qu’elle pourrait se repositionner sur une acquisition éventuelle de l’appareil.

 

Airbus a annoncé le 11 Juin dernier avoir « trouvé un accord avec Emirates pour l’annulation d’une commande ferme portant sur 70 A350 XWB« . L’avionneur a également précisé que « cette annulation serait portée sur le carnet de commande du mois de Juin 2014« . Mais selon un document que s’est procuré Air Info, Emirates considérait de son côté la commande comme annulée dès le 31 Mars 2014.

Plus de deux mois au moins séparent donc la date à laquelle Airbus a annoncé l’annulation d’Emirates pour 70 A350 et celle à laquelle la compagnie considérait déjà cette annulation comme actée.

Ainsi, Emirates estimait au 31 Mars 2014 ne plus disposer d’Airbus A350 dans son carnet de commande.

« (…) Emirates a maintenant en commande 301 avions; 58 Boeing 777-300ER, 150 Boeing 777-8X/9X et 93 Airbus A380, en excluant les options et les droits d’achat« ,

publiait officiellement la compagnie aérienne à la page 56 de son rapport financier annuel pour l’exercice 2013/2014 (document 1).

 

Rapport financier d'Emirates - Exercice 2013/2014 - Page 56 - Source : Emirates

Document 1 : Rapport financier d’Emirates – Exercice 2013/2014 – Page 56 – Source : Emirates

 

Les 70 A350 XWB ne figurent pas non plus sur le tableau récapitulatif de la flotte d’Emirates au 31 Mars 2014 (document 2).

 

tableau récapitulatif de la flotte d'Emirates au 31 Mars 2014 - Source : Emirates

Document 2 : tableau récapitulatif de la flotte d’Emirates au 31 Mars 2014 – Source : Emirates


 
Pourtant la commande pour les 70 A350 figurait bien dans le même tableau récapitulatif au 31 Mars de l’année précédente, à la page 65 du rapport annuel pour l’exercice fiscal 2012/2013 (document 3).
 
Tableau récapitulatif de la flotte d'Emirates au 31 Mars 2013 - Source : Emirates

Document 3 : tableau récapitulatif de la flotte d’Emirates au 31 Mars 2013 – Source : Emirates

 

Dans son dernier rapport financier, Emirates ne fournit aucun élément pour expliquer la « disparition » de la commande entre les deux exercices. En revanche, la compagnie signale bien les 50 Airbus A380 supplémentaires annoncés lors du salon aéronautique de Dubai en Novembre 2013.

Y-a-t-il eu négociation entre Airbus et Emirates pour convertir la commande des 70 A350 en 50 A380 ? Et si tel est le cas, pourquoi Airbus ne l’a-t-il pas mentionné plus tôt, comme pourrait l’y obliger son statut de société cotée en Bourse ?

De son côté, le constructeur nie fermement avoir eu connaissance de l’annulation de la commande d’Emirates avant l’annonce qu’il en a faite le 11 Juin 2014, comme l’indique le magazine Challenges.

Au regard des enjeux fiscaux et juridiques, l’affaire est troublante et constitue un premier mystère dans l’annulation de cette commande jugée historique.

Sur le plan commercial enfin, l’attitude d’Airbus est peu compréhensible aussi : l’annonce a posteriori de l’annulation des 70 A350 est de nature à laisser penser qu’Emirates a préféré acquérir le Boeing 777-X au lieu de l’A350.

 

Emirates pourrait s’intéresser de nouveau à l’A350

Mais tout aussi surprenante est l’annonce d’aujourd’hui par le Président d’Emirates, Tim Clark, qui signale que l’A350 pourrait avoir de nouveau ses faveurs.

« A la fin de cette année ou au début de l’année prochaine, nous allons renouer le dialogue avec Airbus pour cet avion [l’A350]. Nous allons également parler [avec Boeing pour le 787 Dreamliner], « 

a-t-il déclaré au Financial Times qui publie l’information une dizaine de jours seulement après l’annonce par Airbus de l’annulation d’Emirates pour 70 A350.

Selon le journal de la City Londonienne, Emirates envisagerait une commande de 50 à 70 bimoteurs pour son réseau régional au Moyen-Orient ainsi que pour certaines villes Africaines. « La commande – qui pourrait représenter une valeur d’au moins 18 milliards de dollars US au prix catalogue – semble s’annoncer comme une rude bataille entre Airbus et Boeing« , précise le Financial Times.

Deuxième mystère donc : pourquoi annuler une commande pour un type d’appareil si c’est pour le commander à nouveau quelques mois plus tard ? En l’espèce, l’argument financier selon lequel Emirates pourrait chercher de meilleures conditions ne tient pas : parmi les premières à commander l’A350 XWB, la compagnie de Dubai aurait déjà bénéficié d’une importante réduction de prix selon les connaisseurs du dossier.

La compagnie de Dubai souhaiterait-elle s’assurer des performances réelles de l’A350 après sa mise en service prévue pour la fin de l’année 2014 ? En tout cas, son Président considère que « lorsque ces avions [l’A350 et le 787] seront arrivés à maturité, leur définition en termes d’efficacité et de consommation de carburant sera plus précise« , a-t-il indiqué.

Tim Clark a par ailleurs démenti les rumeurs selon lesquelles l’annulation de sa commande pour les 70 A350 était liée à un ralentissement de la croissance sur les marchés émergents.

Bref, Emirates n’a pas fini de faire parler d’elle au sujet de l’A350. Ou du 787. Contrairement à ses concurrentes du Golfe, la compagnie de Dubai reste la seule à n’avoir commandé ni l’un ni l’autre des deux modèles.

Mais les raisons de sa défection pour le dernier-né d’Airbus, et les circonstances qui l’entourent, restent un mystère.

…….

> Plus sur l’Airbus A350

> Plus sur Emirates

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

2 commentaires sur “Les deux mystères de l’annulation des 70 Airbus A350 d’Emirates

Laissez un commentaire