SAS Scandinavian Airlines : plus de destinations longs-courriers au départ d’Oslo et Stockholm

Airbus A330-300 de Scandinavian Airlines - © SAS

Airbus A330-300 de Scandinavian Airlines – © SAS

 

Changement de modèle économique pour SAS Scandinavian Airlines : la compagnie Scandinave qui opère principalement ses vols longs courriers au départ de son hub de Copenhague annonce qu’elle s’apprête à lancer dès l’automne 2015 plusieurs vols vers les Etats-Unis et l’Asie au départ d’Oslo et de Stockholm. Face à une concurrence intense, SAS choisit de se montrer plus agressive, malgré des résultats financiers « décevants » qui l’amènent à renforcer son plan de restructuration avec de nouveaux licenciements.

 

Les nouvelles destinations au départ d’Oslo vers les Etats-Unis et l’Asie seront annoncées cet été, a indiqué SAS. « Le choix des nouvelles destinations dépendra des créneaux horaires attractifs que SAS pourra obtenir là où elle veut aller« , précise le journal Norvégien Afterposten qui a interviewé Eivind Roald, le Vice-Président de la compagnie aérienne.

Avec l’arrivée de trois nouveaux Airbus A330 au troisième trimestre 2015, SAS prévoit également d’ouvrir de nouvelles routes au départ de Stockholm, mais là aussi les nouvelles destinations sont à l’étude.

Pas question cependant d’abandonner le hub de Copenhague, qui permet d’attirer de nombreux passagers en provenance non seulement du reste de la Scandinavie, mais également du Nord de l’Allemagne et de la Pologne, précise le Vice-Président de la compagnie.

Au départ de Copenhague, SAS dessert comme destinations longs-courriers New York JFK, Washington, Chicago et San Francisco aux USA, Tel Aviv en Israel, Pékin et Shanghai en Chine ainsi que Tokyo au Japon.

En revanche, au départ d’Oslo, la compagnie ne dessert actuellement que New York JFK, et à partir de Stockholm, New York JFK, Chicago et Tel Aviv (en saison).

La compagnie membre fondateur de Star Alliance doit également ouvrir le 20 Août 2014 une ligne directe entre Stavanger et Houston, deux centres pétroliers d’importance, mais utilisera pour cette route inédite un Boeing 737-700 mono-couloir configuré pour recevoir uniquement 44 passagers en classe Affaires, loué auprès de PrivatAir.

Ces annonces signalent un revirement de position de la part de la compagnie Scandinave, qui a longtemps hésité à ouvrir de nouvelles routes intercontinentales au départ des hubs secondaires de Scandinavie, une brèche dans laquelle s’est engouffrée Norwegian Airlines. Outre un réseau extensif en Europe, la low-cost Norvégienne vole aujourd’hui notamment vers New York JFK, Fort Lauderdale, Oakland (San Francisco), et Bangkok au départ d’Oslo et de Stockholm, ainsi qu’Orlando au départ d’Oslo.

Pendant ce temps, SAS accuse le coup. Le groupe est passé à deux doigts de la faillite en Novembre 2013 et a annoncé un sévère plan de restructuration, mettant l’accent sur une baisse des coûts : SAS a négocié des baisses de salaires allant jusqu’à 20% pour ses employés, une augmentation de l’âge de départ en retraite, la suppression de plus d’un tiers de ses effectifs (6.000 sur 15.000), et la modernisation de sa flotte ainsi que des cabines longs-courriers.

Malgré ces efforts qui ont engendré une baisse du coût unitaire de 5,3%, les résultats restent « profondément décevants » selon le PDG du groupe Rickard Gustafson, qui cite une concurrence intense et des effets de surcapacité : SAS a enregistré une nouvelle perte au dernier trimestre (l’équivalent de 120 millions d’Euros) supérieure à ses attentes, mais maintient néanmoins son objectif d’un  bénéfice de 110 millions d’euros pour l’exercice fiscal 2014/2015.

Pour y parvenir, SAS annonce le licenciement de 300 emplois supplémentaires. La compagnie espère également une remontée des prix des billets d’avion notamment sur l’Atlantique Nord.

Détenue à hauteur de 50% par les Etats Suédois (21,4% du capital), Danois et Norvégien (14,3% chacun), SAS exploite 138 appareils soit 25 Airbus de la famille A320, 4 Airbus A330-300, 8 Airbus A340-300, 84 Boeing 737 NG -600/700/800, 4 ATR72, et 13 Canadair CRJ.

Ses commandes en cours comprennent notamment 30 Airbus A320neo (plus 11 options) ainsi que 5 Airbus A350-900 livrables à partir de 2018.

…….

> Plus sur SAS Scandinavian Airlines

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire