La Coupe du Monde de Football 2014, une occasion manquée pour Air France

"Air France, France is in the air" - Air France au Brésil - © Air France

« Air France, France is in the air » – Air France au Brésil – © Air France

Bien sûr, elle a transporté l’équipe de France et même celle des Pays-Bas. Bien sûr, elle n’est pas responsable de la non-conformité de l’aéroport de Sao Paulo qui ne peut recevoir à temps son Airbus A380. Mais Air France a sans doute manqué une opportunité en n’augmentant pas suffisamment ses capacités vers le Brésil à l’occasion de la Coupe du Monde de Football qui s’ouvre aujourd’hui à Sao Paulo.

 

Air France a-t-elle laissé s’échapper vers la concurrence des milliers de clients potentiels ?

C’est en tout cas ce qu’indique une étude du groupe Amadeus publiée hier : le nombre de réservations au départ de France vers le Brésil a bondi de 70% pour le mois de Juin 2014 comparé à Juin 2013, alors que la compagnie Française n’a programmé aucun vol supplémentaire pendant les 30 jours de la Coupe du Monde de Football depuis son hub de Paris Charles de Gaulle.

Air France n’a pas seulement raté l’occasion de transporter plus de voyageurs résidants en France, mais également en Europe du Nord : sur la même période, les réservations ont été multipliées par trois depuis la Grande Bretagne et par deux depuis l’Allemagne, tandis que l’Allemande Lufthansa depuis Francfort et la Brésilienne TAM depuis Londres Heathrow ont mis en place quelques fréquences supplémentaires.

 

Les compagnies du Sud de l’Europe, grandes gagnantes de la Coupe du Monde

En fait, ce sont essentiellement les compagnies aériennes du Sud de l’Europe qui ont tiré profit de cette manne pourtant bien prévisible.

Ainsi, le nombre de réservations pour le Brésil au départ de l’Europe du Nord a presque triplé (+185%) pour quatre compagnies Sud-Européennes : TAP, Iberia, Air Europa et Alitalia – et augmenté de plus de deux tiers (+70%) pour les compagnies Sud-Américaines. Ces chiffres concernent uniquement les voyages depuis l’Europe du Nord avec une correspondance à Lisbonne, Madrid et Rome et excluent ceux directement originaires du Portugal, d’Espagne et d’Italie, d’ailleurs en baisse de 10% par rapport à l’année dernière.

Réservations vers le Brésil au départ d'Europe - Comparaison 2014 / 2013 - Source : Amadeus

Réservations vers le Brésil au départ d’Europe – Comparaison 2014 / 2013 – Source : Amadeus

 

Pourtant, Air France disposait de nombreux atouts pour accroître son trafic, augmenter sa notoriété et conforter  son statut de leader entre l’Europe et l’Amérique du Sud. La compagnie est le deuxième transporteur entre l’Europe et le Brésil, avec 31 fréquences hebdomadaires vers trois destinations, Sao Paulo, Rio de Janeiro et depuis fin Mars, Brasilia. Elle a passé en Février 2014 un partenariat stratégique avec la compagnie low cost Brésilienne GOL qui lui aurait permis d’acheminer plus de supporters vers les villes secondaires du Brésil où se tiendront de nombreux matchs.

 

Des actions modestes au regard d’un événement planétaire

Contrairement à Lufthansa qui n’a pas hésité à changer son nom sur certains de ses avions spécialement pour la coupe du monde [lire : Lufthansa change de nom…à l’occasion de la Coupe du Monde de football !], Air France s’illustre avec des actions bien plus modestes.

« Les équipes d’Air France sont mobilisées autour de l’événement et des animations surprises attendent les passagers en porte d’embarquement et dans les salons« , communiquait la compagnie le 10 Juin dernier.

Mis à part ces animations, Air France note aussi qu' »à l’arrivée dans les escales brésiliennes, tout est prévu pour faire face à l’afflux de voyageurs« , mais la compagnie cite simplement les mesures prises par les autorités Brésiliennes pour faire face à l’accroissement du trafic passagers pendant la Coupe du Monde (deuxième jetée d’embarquement à Brasilia, nouveau terminal à Sao Paulo, nouvelle salle à Rio).

Enfin, Air France a bien prévu quelques rotations supplémentaires, mais celles-ci ne sont pas effectuées au départ de Métropole, mais depuis Cayenne vers Fortaleza, en partenariat avec Carrefour Voyages.

> Lire : Air France : une route Cayenne – Fortaleza en A320 « sharklets » pendant la Coupe du Monde [Photos] (26/02/2014)

 

Certes, le choix d’Air France d’adopter un profil bas à l’occasion de la Coupe du Monde participe d’une logique financière, où la maitrise des capacités et une croissance modérée sont les mots-clefs.

Mais après la déconvenue de Sao Paulo où elle n’a pu déployer à temps son A380 pour des raisons qui lui sont étrangères, en n’affrétant pas quelques vols supplémentaires ou en ne prévoyant aucun événement majeur à l’occasion de la Coupe du Monde, Air France se prive de retombées commerciales et d’une exposition supplémentaire sur un pays où elle ne cesse pourtant d’affirmer ses ambitions.

…….

> Plus sur Air France

> Plus sur l’aviation civile à l’occasion de la Coupe du Monde de Football 2014

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire