Etihad se retire de Skytrax, laisse planer un doute sur le classement des compagnies aériennes

Futurs Boeing 787-9 d'Etihad. La compagnie d'Abu Dhabi ne croit plus à la pertinence de Skytrax - Photo : © Eithad

Futurs Boeing 787-9 d’Etihad. La compagnie d’Abu Dhabi ne croit plus à la pertinence de Skytrax – Photo : © Eithad

 

Etihad Airways coupe tous les ponts avec Skytrax, le cabinet Britannique d’évaluation des compagnies aériennes. Sa décision alimente les doutes sur l’impartialité – voire l’utilité – de l’organisation.

 

La compagnie d’Abu Dhabi a annoncé ce 8 Juin 2014 qu’elle ne participera plus ni aux World Airline Awards, l’équivalent des Oscars pour les compagnies aériennes, ni au programme d’audit de Skytrax.

Pour justifier sa décision, Etihad cite la méthodologie du cabinet Britannique :

« Etihad Airways a pris sa décision après avoir examiné les critères et le système d’évaluation de Skytrax pour les compagnies aériennes ,« 

déclare Etihad dans un communiqué laconique, jetant un doute sur l’impartialité du cabinet.

 

Une décision qui tombe mal pour Skytrax

Etihad dit-elle tout haut ce que certains pensent tout bas ?

Dans l’industrie, la crédibilité de Skytrax était déjà entamée : le cabinet procède à l’évaluation des compagnies aériennes mais d’un autre côté se fait également rémunérer pour réaliser des audits sur la qualité de leurs services. Du coup certains estiment que Skytrax favorise, pour la remise des World Airline Awards ou pour le classement des compagnies en fonction d’étoiles, celles qui paient pour ses audits.

« Puisque les compagnies aériennes doivent payer pour être auditées par Skytrax, le cabinet n’est pas considéré par l’industrie comme une autorité neutre et impartiale sur la qualité du transport aérien« , explique au National d’Abu Dhabi Will Horton, analyste senior chez Capa (Centre for Aviation), généralement bien informé. « Plus les compagnies aériennes paient Skytrax pour les audits, plus Skytrax est incité à les favoriser, » continue-t-il.

D’autres observateurs ont fait valoir que pour justifier son impartialité, Skytrax devrait être plus transparent sur les mesures prises pour s’assurer de la crédibilité des votants aux World Airline Awards (soupçonnés d’être parfois des employés des compagnies aériennes et non de vrais voyageurs), sur la méthodologie utilisée pour l’élaboration des résultats, et enfin sur les sources réelles de ses revenus.

Bref, la décision d’Etihad tombe mal pour le cabinet Britannique, à quelques semaines seulement du salon de FarnboroughSkytrax doit annoncer le 15 Juillet ses récompenses pour l’année 2014, lors d’une cérémonie censée marquer son 25ème anniversaire.

 

Etihad et Skytrax : les conséquences d’une rupture

Skytrax plaide déjà non coupable  : « Nous adhérons à des normes strictes d’impartialité et d’indépendance, et exiger la participation à nos audit [en échange d’une distinction aux World Airline Awards] serait contraire à nos principes« , déclare ainsi Skytrax au National, avant de poursuivre : « Les World Airline Awards que vise [Etihad] dans son communiqué sont décidés par les voyageurs aériens, nous n’avons donc aucun contrôle sur les compagnies aériennes qui sont nommées dans les résultats finaux. Cacher les résultats d’un vote public serait inacceptable« .

En clair, contrairement à ce que laisse entendre la compagnie, Etihad ne peut décider seule de figurer – ou  non – parmi les compagnies distinguées par les World Airline Awards.

Elle sera donc bien mentionnée parmi les compagnies récompensées en 2014 si les votants en ont ainsi décidé, et ne le sera pas dans le cas contraire.

Autant dire que cette édition 2014 des World Airline Awards sera attendue avec impatience et ses distinctions passées au peigne fin alors qu’Etihad a frappé un grand coup le mois dernier en annonçant les suites de Première classe les plus luxueuses de l’aviation commerciale.

> Lire : La « Residence » d’Etihad ou le luxe suprême sur Airbus A380 [Photos + vidéo + fiches techniques] (05/05/2014)

En revanche, Skytrax pourrait cesser de classer Etihad en tant que compagnie « 4 étoiles » :

« Pour décerner ses étoiles, Skytrax travaille en collaboration avec les compagnies aériennes, où l’uniformité du produit, les changements annoncés et les informations sur la flotte d’aéronefs sont des éléments-clés pour mener notre évaluation en toute transparence. Si une compagnie aérienne ne peut ou ne veut pas fournir des informations qui peuvent potentiellement influencer sa cote en terme d’étoiles, Skytrax n’a pas d’autre choix que de cesser le travail sur ce projet« , explique ainsi Skytrax à l’Arabian Aerospace.

 

Etihad mal classée par Skytrax ?

Etihad serait-elle déçue de ses performances chez Skytrax ?

L’année dernière, l’organisation a révélé qu’Etihad arrivait selon les voyageurs interrogés à la 7ème place des meilleures compagnies aériennes mondiales, loin derrière Emirates, 1ère, ou Qatar Airways, 2nde.

Pourtant, l’offre d’Etihad ne semble souffrir d’aucun retard par rapport à celle de ses deux consoeurs du Golfe.

Ainsi, contrairement à Emirates et Qatar Airways, Eithad propose en classe Affaires, sur l’ensemble de sa flotte long-courrier, un accès direct au couloir pour tous les sièges.

Toujours en classe Affaires, chez Etihad, tous les sièges sont transformables en lits parfaitement plats, alors que ceux-ci ne sont disponibles que sur les A380 d’Emirates (soit 48 appareils sur 208) et sur aucun des A330 et A340 de Qatar Airways qui composent la majorité de sa flotte long-courrier.

Etihad ne croit donc plus à ses votes organisés par Skytrax.

Mais au delà du simple mouvement d’humeur ou des doutes sur l’impartialité de Skytrax, Etihad pose une vraie question : peut-on vraiment faire confiance à des voyageurs pour décider quelles sont les meilleures compagnies aériennes alors qu’il semble impossible dans le cours d’une année de tester à titre individuel l’ensemble des produits de tous les transporteurs : sur son site Internet, le cabinet dit suivre  681 compagnies aériennes (et 725 aéroports) dans le monde.

En tout cas, Etihad préfère désormais se fier à ses propres études :

« La compagnie participe à des recherches dans l’industrie du transport aérien et entreprend chaque mois des enquêtes de satisfaction auprès de ses clients, utilisant les résultats pour continuellement améliorer ses produits et services« , conclut le transporteur d’Abu Dhabi dans son communiqué.

…….

> Plus sur Etihad

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire