Disparition du vol MH370 : 47 pages de données satellitaires rendues publiques

Données brutes des transmissions entre le vol MH370 et le réseau Inmarsat - Sur cette page, la dernière prise de contact, initiée par l'appareil à 00:19:29 UTC -

Données brutes des transmissions entre le vol MH370 et le réseau Inmarsat – Sur cette page, la dernière prise de contact, initiée par l’appareil à 00:19:29 UTC –

 

Les autorités de Malaisie ont rendu publiques ce matin les données brutes du réseau satellitaire Inmarsat  : 45 pages qui détaillent une par une les communications automatisées avec le vol MH370, et 2 pour les expliquer.

 

C’est l’analyse de ces données qui ont permis aux enquêteurs de conclure que le Boeing 777-200ER de Malaysia Airlines s’était dirigé vers l’Océan Indien Sud après sa disparition des écrans radars civils puis militaires le 08 Mars 2014 au large des côtes de Malaisie.

La publication de ce document de 47 pages intervient alors que certaines familles des victimes doutent du résultat des analyses conduites par l’équipe internationale basée à Kuala Lumpur : elles souhaitaient que les données brutes soient examinées par des experts indépendants.

L’analyse des données satellitaires reste problématique : il s’agit de la seule trace du vol MH370 après sa disparition des écrans radars, mais la nature même des communications ne permet pas de connaître directement la localisation précise de l’appareil : ce sont de simple prises de contacts (« handshakes« ) automatisées entre un module de transmission placé en stand-by dans l’avion et un satellite qui lui demande s’il veut transmettre des données, sans indication de position.

Jamais auparavant une telle extrapolation de ces données n’avait été réalisée dans l’optique de déterminer la localisation d’un appareil en vol.

Les 47 pages de données brutes mais rendues lisibles pour une publication « papier » sont disponibles ici.

…….

> Plus sur le vol MH370

…….

© 2014 Air Info – Tous droits réservés

Laissez un commentaire